Inotrem annonce l’extension aux maladies cardiovasculaires de son accord d’exclusivité commerciale au niveau mondial pour le biomarqueur soluble TREM-1.

Paris, 31 janvier 2019. Inotrem S.A., une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, annonce aujourd’hui la signature d’un accord de licence avec quatre organismes de recherche majeurs, selon les termes duquel Inotrem obtient les droits mondiaux exclusifs pour le biomarqueur soluble TREM-1 (sTREM-1) pour les maladies cardiovasculaires, et en particulier pour l’infarctus du myocarde. Les quatre partenaires académiques sont les universités de Lorraine et Sorbonne, l’Inserm et l’AP-HP.
Désormais, Inotrem détient les droits exclusifs pour sTREM-1 dans le choc septique et les maladies cardiovasculaires. Cet accord permettra à Inotrem de commercialiser ou sous-licencer tous les tests développés pour sTREM-1 dans ces deux indications thérapeutiques.
Jean-Jacques Garaud, Président d’Inotrem, indique : “Cet accord de licence marque une étape cruciale de notre développement. Il nous permet d’étendre notre franchise sur TREM-1 du sepsis aux maladies cardiovasculaires et ainsi consolider notre portefeuille de propriété intellectuelle sur la voie TREM-1, à la fois en tant qu’agent thérapeutique et dans une perspective de médecine personnalisée”.
Pr Hafid Ait Oufella, chef d’équipe “Méchanismes immuno-métaboliques des maladies cardiovasculaires” à l’Inserm U970, poursuit : “Cette collaboration nous a permis de démontrer pour la première fois le rôle de la voie TREM-1 dans les maladies cardiovasculaires et ouvre des perspectives enthousiasmantes pour des développement scientifiques et thérapeutiques pour des maladies pour lesquelles existe un important besoin médical ”.
Pour Catherine Guillemin, Présidente de SAYENS (ex. SATT Grand Est), qui représente les intérêts de l’Université de Lorraine dans la préparation de cet accord commercial, commente : “Cet accord a pu être réalisé grâce à la collaboration étroite et les négociations constructives entre Inserm Transfert et SAYENS, ce qui a permis un alignement des intérêts de chacun au bénéfice d’une relation durable avec Inotrem”.
sTREM-1 est un marqueur de la sévérité et de l’évolution des patients souffrants d’infarctus du myocarde: des concentrations plasmatiques élevées de sTREM-1 après une attaque cardiaque sont associées à un risque trois fois supérieur de récurrence d’événement cardiaque ou de décès dans les deux ans qui suivent (références 1 and 2).
Inotrem a récemment annoncé des résultats prometteurs de Phase IIa dans le choc septique, renforçant ainsi l’approche de la société qui utilise les concentrations de sTREM-1 dans le sang comme biomarqueur potentiel pour identifier les patients les plus susceptibles de bénéficier du traitement à base de nangibotide, le premier candidat-médicament d’Inotrem. En plus de ces résultats positifs dans le domaine du choc septique, sTREM-1 a le potentiel d’être utilisé comme biomarqueur pour identifier les patients les plus à risque d’être concernés par un nouvel événement cardiaque.

A propos d’Inotrem
Inotrem S.A. est une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire au cours de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique. La société a développé un nouveau concept d’immuno-modulation pour contrôler les perturbations des réponses inflammatoires. S’intéressant plus particulièrement à l’immunothérapie ciblée dans des contextes de soins intensifs, la société a été créée en 2013 par le Dr Jean-Jacques Garaud, ancien responsable de la R&D précoce du groupe Roche, le Pr Sébastien Gibot, et le Dr Marc Derive. Le produit leader d’Inotrem, nangibotide (LR12), ouvre la voie à des traitements personnalisés dans plusieurs indications thérapeutiques, telles que le choc septique et l’infarctus du myocarde. Inotrem est soutenue par des investisseurs européens de premier plan : Sofinnova Partners, Andera Partners, Biomed Invest et Inserm Transfert Initiative.
www.inotrem.com

A propos de sTREM-1 et la voie TREM-1
TREM-1 est un amplificateur de la réponse inflammatoire et a été initialement caractérisé pour son rôle dans la physiopathologie du choc septique, et d’autres maladies aigües telles que l’infarctus du myocarde. Soluble TREM-1 est une protéine plasmatique soluble libérée lors de l’activation de la voie TREM-1, et jouant ainsi le rôle de marqueur de l’activation de la voie TREM-1.

A propos de Nangibotide
Nangibotide est la formulation active de l’ingrédient LR12, un peptide synthétique visant à contrôler la boucle amplificatrice de la réponse inflammatoire par l’inhibition du récepteur TREM-1. Plusieurs modèles précliniques du choc septique permettent de documenter l’efficacité thérapeutique de LR12 dans différentes espèces, qui ont montré une réponse inflammatoire équilibrée, une amélioration des paramètres hémodynamiques et de la survie.

Références
1- Boufenzer et al, TREM-1 Mediates Inflammatory Injury and Cardiac Remodeling Following Myocardial Infarction. Circulation Research 2015 May 22.
Download at https://www.inotrem.com/wp-content/uploads/2018/09/Boufenzer_Circ-Res-2015.pdf
2- Jérémie Lemarie, Pharmacological inhibition of the triggering receptor expressed on myeloid cells-1 limits reperfusion injury in a porcine model of myocardial infarction. ESC Heart Failure 2015.
Download at: https://www.inotrem.com/wp-content/uploads/2018/09/Lemarie_2015-ESC_Heart_Failure.pdf