Noxxon publie des données précliniques de preuve de concept relatives à l’association du composé phare NOX-A12 à des inhibiteurs de point de contrôle

De nouvelles données de recherches précliniques publiés dans Cancer Immunology Research montrent que l’augmentation des populations de lymphocytes T infiltrant les tumeurs via l’inhibition du CXCL12 par NOX-A12 crée une synergie avec l’inhibition du point de contrôle PD-1

Berlin, Allemagne, le 03 octobre 2017 – NOXXON Pharma N.V. (EuroNext Growth Paris : ALNOX), société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé ce jour la publication de nouvelles données précliniques sur NOX-A12 (olaptesed pegol), le composé phare de NOXXON en oncologie. Les données générées ont montré les effets de NOX-A12 in vitro et sur un modèle animal, ainsi que sa capacité à stimuler l’infiltration de cellules immunitaires T et NK dans le tissu tumoral, pour agir en synergie avec la résistance à l’inhibition du point de contrôle PD-1 et la vaincre dans le but d’éliminer le cancer. Le programme phare NOX-A12 bénéficie déjà d’une longue période de développement et de nombreuses données de sécurité. Les premiers résultats de son essai clinique de Phase I/II en association avec Keytruda® chez des patients atteints d’un cancer métastatique colorectal ou du pancréas seront publiées en 2018.

« Les inhibiteurs de point de contrôle immunitaire participent à la destruction des cellules cancéreuses médiée par les lymphocytes T et induisent des réponses remarquables. Toutefois, ce traitement n’est efficace que chez certains patients et nous devons développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour que ces derniers soient plus nombreux à en bénéficier. Bien qu’il s’agisse de données précliniques, nous sommes convaincus que les résultats de cette étude confirment le potentiel qu’offre l’association thérapeutique de NOX-A12 pour améliorer les résultats dans de multiples indications en oncologie, » a déclaré Aram Mangasarian, Président Directeur Général de NOXXON. « L’objectif de notre étude clinique est de reproduire ces résultats et d’avoir un impact thérapeutique significatif chez les patients atteints de cancer colorectal ou du pancréas. »

L’étude préclinique intitulée « Increasing tumor-infiltrating T cells through inhibition of CXCL12 with NOX-A12 synergizes with PD-1 blockade » (l’augmentation de l’infiltration des tumeurs par les lymphocytes T via l’inhibition de CXCL12 par NOX-A12 crée une synergie avec l’inhibition de PD-1) visait à évaluer le potentiel de l’association de NOX-A12 à un inhibiteur de point de contrôle pour améliorer l’efficacité thérapeutique de ce dernier. L’étude devait en particulier déterminer si l’inhibition par NOX-A12 de la chimiokine CXCL12, un facteur clé de l’immunosuppression par le MET, augmenterait l’infiltration lymphocytaire dans la tumeur et permettrait ainsi d’éliminer efficacement les cellules cancéreuses en association avec des inhibiteurs de point de contrôle. Le recours à des modèles de culture cellulaire en trois dimensions simulant une tumeur solide dotée d’un MET riche en CXCL12 a permis de démontrer que NOX-A12 stimule l’infiltration des cellules T et NK de façon dose-dépendante. NOX-A12 et l’inhibition du point de contrôle PD-1 ont stimulé de façon synergique l’activation des lymphocytes T dans le modèle, montrant ainsi la complémentarité des deux agents. Ces résultats ont ensuite été validés in vivo sur un modèle murin de cancer colorectal pour lequel l’association de NOX-A12 a significativement accru l’efficacité du traitement anti-PD-1. Dans leur ensemble, les résultats montrent que l’inhibition de CXCL12 peut vaincre le « privilège immunitaire » du MET en ouvrant la voie aux cellules effectrices dans la tumeur et que NOX-A12 pourrait constituer une approche thérapeutique importante pour élargir l’applicabilité des inhibiteurs de point de contrôle à un plus grand nombre de patients cancéreux.

Les résultats, actuellement publiés dans Cancer Immunology Research peuvent être consultés sur la version en ligne de la revue et en cliquant sur le lien suivant :
http://cancerimmunolres.aacrjournals.org/cgi/content/abstract/2326-6066.CIR-16-0303
Pour plus d’informations, merci de contacter :

NOXXON Pharma N.V.
Aram Mangasarian, Ph.D., Président Directeur Général
Tél. +49 (0) 30 726 247 0
amangasarian@noxxon.com

NewCap
Florent Alba
Tél. +33 (0) 14 471 98 55
falba@newcap.fr
À propos de NOXXON
Les produits oncologiques développés par NOXXON agissent sur le cycle immunitaire anticancéreux par la rupture de la barrière de protection tumorale, l’inhibition de la réparation tumorale et l’exposition des cellules tumorales cachées. Par l’action de neutraliser des chimiokines présentes dans le microenvironnement tumoral, NOXXON associe son approche à celle d’autres formes de traitement visant à affaiblir les défenses tumorales contre le système immunitaire et augmenter l’impact thérapeutique. Son programme phare NOX-A12 s’appuie sur une longue période de développement clinique et de nombreuses données de sécurité. Les premiers résultats de son essai clinique de Phase I/II portant sur son association avec Keytruda® chez des patients atteints d’un cancer métastatique colorectal ou du pancréas seront publiées en 2018. De plus amples informations peuvent être consultées sur www.noxxon.com
Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des déclarations prospectives ou des termes se rapportant aux développements futurs ou futurs, ainsi que les négations de telles formulations ou termes, ou une terminologie similaire. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. La société ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives, qui ne représente que l’état des choses le jour de la publication.