What's new?
27/09/2017

Paris, France – 27 septembre 2017 — Sofinnova Partners, un leader du capital-risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie, annonce la promotion d’Henrijette Richter qui devient Managing Partner. Elle rejoint le Managing Partnership composé d’Antoine Papiernik, Denis Lucquin, Graziano Seghezzi et Monique Saulnier. Forte d’une expérience de 14 années dans le capital-risque, Henrijette apporte à l’équipe son expertise approfondie du secteur et un réseau international remarquable.

Henrijette a rejoint Sofinnova Partners en octobre 2014 après sept années passées chez Novo Holdings A/S (la maison-mère du groupe Novo), où elle a co-fondé Novo Seeds. Précédemment, elle a travaillé chez Sunstone Capital et a fait partie de l’équipe fondatrice lorsque le fonds a pris son indépendance du Danish Growth Foundation. Henrijette bénéficie d’une solide formation scientifique ; elle a obtenu un PhD et un diplôme de Sciences industrielles en biologie moléculaire de l’Université de Copenhague (Danemark) et fait ses études post-doctorales au Centre de recherche sur le cancer du MIT à Cambridge (Etats Unis).

Depuis 2014, Henrijette a notamment investi et siège au Conseil d’administration d’Asceneuron, une biotech spécialisée dans les maladies neurodégénératives installée en Suisse. Henrijette a également mené le financement d’amorçage et les financements ultérieurs de Delinia, une biotech américaine spécialisée dans le traitement des maladies auto-immunes, cédée à Celgene Corporation en janvier 2017 pour une valeur totale pouvant aller jusqu’à 775 M$.

Henrijette Richter déclare : « Je suis très honorée par cette nouvelle fonction et ravie d’accéder à un rôle plus actif pour promouvoir le leadership global de Sofinnova Partners dans les sciences de la vie. J’ai le plus grand respect pour l’équipe, ses valeurs, sa culture de la diversité et l’esprit entrepreneurial qu’elle déploie mondialement depuis plus de 40 ans ».

Antoine Papiernik, Président de Sofinnova Partners, poursuit : « Henrijette se distingue par un track record impressionnant, et un talent hors pair de meneuse d’équipe. Elle complète admirablement notre équipe ; nous sommes tous ravis de l’accueillir au sein du Managing Partnership à un moment où Sofinnova Partners s’engage dans une nouvelle étape de son développement ».

 

 Contact presse pour SOFINNOVA PARTNERS

Anne REIN       

Tel:    +33 6 03 35 92 05

@:      anne.rein@strategiesimage.com

09/05/2017

HAYWARD, CA (May 08, 2017) – RefleXion Medical, a medical equipment company developing the first biology-guided radiotherapy (BgRT) system for targeted, personalized radiotherapy, announced today that industry veteran Todd Powell has been appointed President, CEO and a Board of Directors member. Powell spent the past 29 years developing innovative products while leading global organizations in cancer care. During a distinguished 11 year career at Elekta AB, a world leader in radiation oncology solutions, Powell held senior executive roles of increasing responsibility. Most recently, he served as Executive Vice President of Comprehensive Oncology Solutions where he led a business unit with more than $1B in revenue and 1,200 employees across North America, Europe and Asia.
From 1992 through 2005, Powell worked at IMPAC Medical Systems, a leader in information systems for radiation and medical oncology. In 1997 he became VP of Product Engineering & Development and was involved with the company’s successful public offering and subsequent acquisition by Elekta in 2005. Powell began his career as an Oncology Marketing and Business Specialist at Varian Medical Systems.
He completed Executive Innovation and Leadership Programs at Stanford Graduate School of Business in 2010, and earned a Bachelor of Physics and Mathematics from California State University-Chico in 1990.

« I’m excited to join the tremendous innovators at RefleXion Medical, » said Powell. « Radiation therapy is a cost-effective pillar of cancer treatment, and RefleXion is developing the most profound advance in radiotherapy I’ve seen in decades. By leveraging biological signals from tumors during treatment, this company has the potential to significantly improve cancer care for millions of patients across the world. »
« Todd has a sterling record of achievement in our industry, » said Samuel Mazin, Ph.D., Founder and Chief Technology Officer of RefleXion. « He shares our passion for dramatically transforming and improving how cancer patients are treated with radiotherapy. He also knows how to grow a successful global brand and business. We feel fortunate to have him heading our fast-growing team. »

About RefleXion Medical
RefleXion Medical is a privately held medical device company developing the first biology-guided radiotherapy (BgRT) system for cancer treatment. By leveraging Positron Emission Tomography (PET) in a novel way, RefleXion’s patented technology causes tumors to continuously signal their location during treatment, potentially revolutionizing treatment of metastatic disease. RefleXion is backed by premier investment firms Sofinnova Partners, KCK Group, Pfizer Venture Investments, Venrock and Johnson & Johnson Innovation – JJDC, Inc. The company has also received grant funding from the National Cancer Institute (NCI) Small Business Innovation Research (SBIR) Program. For more information, visit www.reflexionmedical.com and follow @reflexionmed on Twitter.

05/05/2017

• Vaccine was safe and elicited a potent immune response
• Cytomegalovirus (CMV) infection is the leading cause of birth defects in the developed world, occurring in 1 – 2.5 % of all newborns and conferring risk of deafness and impaired intellectual development
Vienna, Austria, 4 May 2017 – Hookipa Biotech AG, a company pioneering a new class of immunotherapies for oncology and infectious diseases, today presented the un-blinded safety and immunogenicity data through month four from the Company’s phase 1 first-in-human trial of HB-101, a vaccine against human cytomegalovirus (CMV), based on Hookipa’s proprietary Vaxwave® platform. The data was presented at the CMV 2017 Conference (www.cmv2017.nl/home) in Leeuwenhorst, The Netherlands. Further follow-up safety and immunogenicity results through month 12 of the study are expected in November 2017.

Joern Aldag, Hookipa’s CEO, said; “These clinical data show that Hookipa’s Vaxwave® technology and, specifically, the bivalent CMV vaccine candidate HB-101 are safe and immunogenic. We are pleased to note that the vaccine elicited potently CMV-neutralizing antibodies and high frequencies of CMV-specific CD8+ T cells with as few as two doses of the vaccine. These results provide confidence that Hookipa can establish HB-101 as a best-in class CMV development program. Our team around Dr. Anders Lilja did an amazing job running this program and we are actively gearing up for Phase 2 efforts.”

HB-101 is a bivalent CMV vaccine candidate based on Vaxwave® vectors expressing two human CMV antigens, the tegument protein pp65 and a truncated isoform of the fusion protein gB. The safety and immunogenicity of HB-101 were evaluated in a randomized, placebo-controlled, double-blind phase I dose-escalating trial (NCT02798692). Three cohorts of 18 subjects per cohort were enrolled. In each cohort, 14 subjects received a high, medium or low dose of the vaccine, respectively, and four received placebo. Vaccine and placebo were administered on day zero, and one and three months after first injection. Safety and reactogenicity data were collected and reviewed by an independent data and safety monitoring board. Immunogenicity readouts included humoral and cellular responses against gB, cellular responses against pp65, as well as humoral and cellular responses against the vector.

Over all three dose groups, 98% of the subjects who received vaccine, and zero percent of the subjects who received placebo, showed detectable CMV-neutralizing antibody titers after three doses (93% of the subjects in the lowest dose group and 100% of the subjects in the medium and high dose groups). In the highest dose group, 100% seroconversion was already observed after the second vaccination and 79% of the subjects who received vaccine in this group, showed titers within the range of seropositive controls. Similarly, all three dose groups of the vaccine induced robust and statistically significant cellular immune responses when compared to placebo. When looking specifically at pp65-specific CD8+ T cells, a key biomarker for cellular immunity against cytomegalovirus, the medium and high dose groups induced clinically and statistically significant responses when compared to placebo.

About Hookipa Biotech
Hookipa Biotech is developing next-generation immunotherapies for infectious diseases and cancer using novel proprietary arenavirus vector platforms. By end April 2017, Hookipa has raised EUR 15 million in non-dilutive funds and EUR 37 million equity investment from internationally renowned venture capital investors including Sofinnova Partners, Forbion Capital Partners, Boehringer Ingelheim Venture Fund, Takeda Ventures and BioMedPartners. Additional information on Hookipa is available at www.hookipabiotech.com.

About Vaxwave®
Hookipa´s Vaxwave® technology presents a completely new replication-defective viral vector platform designed to overcome the limitations of current technologies. Vaxwave® is based on lymphocytic choriomeningitis virus (LCMV) and in this vector the gene encoding the LCMV envelope protein, normally responsible for virus entry into target cells, has been deleted and replaced with a target gene of interest. The resulting vectors infect target cells and stimulate very potent and long-lasting immune responses, however they can no longer replicate and are therefore non-pathogenic and inherently safe.
About Cytomegalovirus
Cytomegalovirus (CMV) is a ubiquitous human pathogen that is the leading cause of congenital infection worldwide, occurring in 1 – 2.5 % of all newborns in the developed world. Newborns infected with CMV are at risk of deafness and impaired intellectual development. Cytomegalovirus is also a severe pathogen for transplant recipients causing end organ diseases. The development of CMV vaccines is a widely acknowledged public health priority.

Issued for and on behalf Hookipa Biotech AG by Instinctif Partners. For further information please contact:

At the Company
Marine Popoff
Communications Analyst
Hookipa Biotech AG
Mpopoff@Hookipabiotech.com

Media enquiries
Sue Charles/ Daniel Gooch/ Alex Bannister
Instinctif Partners
hookipa@instinctif.com
+44 (0)20 7866 7905

02/05/2017

Berlin, Allemagne, le 2 mai 2017 – NOXXON Pharma N.V. (Alternext Paris : ALNOX) (la « Société »), société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer, annonce :

• La réalisation d’une augmentation de capital souscrite par des actionnaires de la société et le fonds d’investissement YA II PN, Ltd (« l’Investisseur »). La Société a émis ce jour 64 512 actions nouvelles d’une valeur nominale de 1€, au prix unitaire de 15,50€ (représentant une décote de 29,2% par rapport au cours de clôture du 27 avril 2017), prime d’émission incluse, pour un montant total de 1 M€ représentant environ 3,15% du capital de la Société (l’ « Augmentation de Capital »). Le nombre d’actions en circulation est désormais égal à 2 115 613. 53 763 bons de souscription d’actions, ayant un prix d’exercice de 18,60€, ont été émis au bénéfice des souscripteurs des actions nouvelles. Ces bons de souscription d’actions auront les mêmes caractéristiques (mis à part le prix d’exercice) que les BSA attachés aux ODIRNANE (voir ci-dessous). L’objectif de la souscription de l’Investisseur[1] (d’un montant de 250 K€) à cette augmentation de capital est d’augmenter le flottant et la liquidité de l’action de la Société.

• la conclusion d’un accord avec l’Investisseur en vue de la mise en place d’un financement par l’émission d’Obligations à Durée Indéterminée à option de Remboursement en Numéraire et/ou en Actions Nouvelles et/ou Existantes (« ODIRNANE ») assorties de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») pour un montant nominal maximum d’ODIRNANE de 10 M€, divisé en plusieurs tranches.
En cas de tirage de toutes les tranches et en cas d’exercice de l’ensemble des BSA, l’apport de fonds propres pourrait être porté à un total de 20 M€, dont 10 M€ provenant du remboursement des ODIRNANE en actions nouvelles Noxxon et 10 M€ provenant de l’exercice des BSA attachés aux ODIRNANE.
L’émission des ODIRNANE assorties de BSA est conditionnée au transfert des actions de la Société sur le compartiment « offre au public » d’Alternext Paris.

• la conclusion d’un accord avec Kreos Capital portant notamment sur les modalités de conversion en actions d’une partie de la dette due à ce dernier.

Dans le cadre de l’opération d’ODIRNANE assorties de BSA, certains actionnaires de la Société[2] ont signé un engagement de conservation portant sur la totalité des titres de la société qu’ils détiennent jusqu’au 31 décembre 2017.

« Ce financement est une étape importante pour NOXXON Pharma dans la mesure ou cela permettra à la société de mener l’étude clinique de NOX-A12 en collaboration avec Merck & Co. Inc./MSD chez des patients souffrant d’un cancer métastatique colorectal ou pancréatique qui généralement ne répondent pas à un inhibiteur de point de contrôle immunitaire en monothérapie, et d’obtenir des données top-line.» commente Dr. Aram Mangasarian, Président-Directeur Général de NOXXON.

OBJECTIFS DU FINANCEMENT
Le but de ce financement est le développement clinique de NOX-A12 dans les tumeurs solides avancés et pour des frais généraux de la société.

CADRE JURIDIQUE DU L’AUGMENTATION DE CAPITAL
La Société est une société de droit néerlandais dont les actions sont cotées sur Alternext Paris, système négociation multilatérale opéré par Euronext Paris S.A., avec le ticker ALNOX et l’ISIN NL0012044762. La Société possède un capital autorisé de EUR 10 250 000 divisé en 10 250 000 actions ordinaires d’une valeur nominale de EUR 1,00 chacune desquelles 2 051 097 actions ont été émises et 2 061 097 actions sont en circulation dont 35 000 actions détenues par la Société.
Le 22 septembre 2016, l’assemblée générale a autorisé le conseil d’administration de la Société à émettre 2 006 097 nouvelles actions (représentant 100% du capital émis et en circulation à ce moment) et exclure tout droit de préemption pour les actionnaires existants dans le cadre de cette émission pour une période de trois ans. Les nouvelles Actions liées au placement privé ont été émises par le Conseil d’Administration, avec l’approbation du Conseil de Surveillance, en vertu de cette délégation existante par l’assemblée générale. En outre, le Conseil de Surveillance a préalablement consenti à l’émission par le Conseil d’Administration d’un nombre supplémentaire d’Actions au besoin lors de l’exercice des BSA et de la conversion des ODIRNANE. Le placement privé de nouvelles Actions et Warrants n’est pas basé sur un prospectus approuvé par l’Autorité Néerlandaise pour les Marchés Financiers, l’AFM ou l’Autorité Française, l’AMF.

CARACTÉRISTIQUES ET MODALITÉS DE L’OPÉRATION D’ODIRNANE ASSORTIES DE BSA
Les caractéristiques et modalités de l’opération sont fournies en annexe à ce communiqué.

ACCORD AVEC KREOS CAPITAL
La Société et Kreos Capital ont signé un accord ce jour qui prévoit notamment la conversion en actions de la dette de Kreos Capital (la « Dette Kreos ») comme suit :

• conversion de 925 k€ de Dette Kreos ce jour suite à l’Augmentation de Capital en 59 677 actions nouvelles émise à un prix unitaire de 15,50€. Dans le cadre de cette conversion, 49 724 bons de souscription d’actions, ayant un prix d’exercice de 18,60€, ont été émis au bénéfice de Kreos Capital. Ces bons de souscription d’actions auront les mêmes caractéristiques (mis à part le prix d’exercice) que les BSA attachés aux ODIRNANE. Le montant de Dette Kreos est désormais de 1 682 000€ ;
• suite au transfert des actions de la Société au compartiment « offre au public » d’Alternext Paris et de l’émission de la première tranche d’ODIRNANE pour 1 M€, 841 k€[3] de la Dette Kreos seront convertis en actions nouvelles à un prix par action égal au plus bas entre (i) 15,50€ et (ii) le prix moyen pondéré par les volumes de l’action sur les dix derniers jours précédant le transfert des actions de la Société sur le compartiment « offre au public » d’Alternext Paris. Dans le cadre de cette conversion de 841 k€ de Dette Kreos, 45 219 bons de souscription d’actions, ayant un prix d’exercice de 18,60€, seront émis au bénéfice de Kreos Capital. Ces bons de souscription d’actions auront les mêmes caractéristiques (mis à part le prix d’exercice) que les BSA attachés aux ODIRNANE ;
• dans le cas notamment d’une levée de fonds par augmentation de capital[4] ou d’une contribution en numéraire suite à l’accord de licence avec un partenaire pharmaceutique, un montant de la Dette Kreos égal au montant de l’entrée de fonds sera converti en actions nouvelles émises à un prix unitaire égal, dans le cas d’une levée de fonds, à celui de l’augmentation de capital ou, dans les autres cas, au plus petit entre (i) 15,50€ et (ii) le prix moyen pondéré par les volumes de l’action sur les dix derniers jours précédant la date applicable ;
Par ailleurs, Kreos Capital a signé un accord avec l’Investisseur dans lequel (i) celui-ci s’engage à (a) ne faire valoir aucun de ses droits en lien avec la Dette Kreos jusqu’au 30 novembre 2018[5] et (b) limiter ses ventes d’actions sur le marché jusqu’au 30 septembre 2017 (Kreos Capital (x) ne pourra pas vendre d’actions si la liquidité moyenne quotidienne de l’action de la Société est inférieure à 25 k€, (y) pourra vendre un montant maximum de 100 k€ d’actions par mois calendaire si la liquidité moyenne quotidienne de l’action de la Société est comprise entre 25 k€ et 75 k€, et (z) pourra vendre un montant maximum de 250 k€ d’actions par mois calendaire si la liquidité moyenne quotidienne de l’action de la Société est supérieure à 75 k€), et (ii) Kreos Capital donne une option d’achat à l’Investisseur sur la Dette Kreos au nominal.

Pour plus d’informations, merci de contacter :

NOXXON Pharma N.V.
Aram Mangasarian, Ph.D., Président Directeur Général
Tél. +49 (0) 30 726 2470
amangasarian@noxxon.com

NewCap
Florent Alba
Tél. +33 (0) 14 471 98 55
falba@newcap.eu

À propos de NOXXON
NOXXON Pharma N.V. est une société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer. L’objectif de NOXXON est d’améliorer significativement l’efficacité des traitements anticancéreux, notamment les approches immuno-oncologiques (inhibiteurs de point de contrôle immunitaire) et les traitements actuels plus courants (chimiothérapie et radiothérapie). La plateforme de Spiegelmers de NOXXON a permis le développement d’un portefeuille exclusif de produits candidats au stade clinique, dont son candidat médicament anticancéreux phare, NOX-A12 qui est le sujet d’un collaboration en immuno-oncologie avec Merck & Co. Inc / MSD (NYSE:MRK) pour réaliser une étude clinique sur NOX-A12 associé au Keytruda® (pembrolizumab) dans le cancer du pancréas et le cancer colorectal. NOXXON est soutenu par des investisseurs internationaux de renom, dont TVM Capital, Sofinnova Partners, Edmond de Rothschild Investment Partners, DEWB, NGN et Seventure. Son siège social se situe à Amsterdam, aux Pays-Bas et ses bureaux à Berlin, en Allemagne. De plus amples informations peuvent être consultées sur www.noxxon.com.

Déclarations prospectives
Ce communiqué contient des déclarations prospectives ou des termes se rapportant aux développements futurs ou futurs, ainsi que les négations de telles formulations ou termes, ou une terminologie similaire. Ces déclarations ne constituent pas des faits historiques. Ces déclarations comprennent des projections et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs, des intentions et des attentes concernant des résultats financiers, des événements, des opérations, des services futurs, le développement de produits et leur potentiel ou les performances futures. La société ne prend aucun engagement de mettre à jour les informations et déclarations prospectives, qui ne représente que l’état des choses le jour de la publication.

24/04/2017
19/04/2017

Toulouse, FRANCE, Ann Arbor, ETATS-UNIS, 18 avril 2017, 8h00 – Cerenis Therapeutics (FR0012616852 – CEREN – Éligible PEA PME), société biopharmaceutique internationale dédiée à la découverte et au développement de nouvelles thérapies HDL basées sur le métabolisme de lipides pour le traitement des maladies cardiovasculaires et métaboliques, annonce aujourd’hui que l’étude clinique de phase I avec CER-209, un agoniste du récepteur P2Y13, a été initiée.
Le Dr Jean-Louis Dasseux, fondateur et Directeur Général de Cerenis, déclare : « Selon l’American Liver Foundation, la NASH est l’une des principales causes de cirrhose chez les adultes aux Etats-Unis. 25% des adultes atteints de la NASH développent une cirrhose, et il n’existe actuellement aucune thérapie approuvée pour ces maladies. De plus, les études épidémiologiques montrent que le risque cardiovasculaire est accru chez les patients souffrant de stéatoses hépatiques et que les maladies cardiovasculaires associées sont la principale cause de décès chez les patients atteints de stéatoses du foie1,2.
Nous estimons que CER-209, nouvelle molécule brevetée issue de notre recherche, est en mesure de jouer un rôle innovant en adressant à la fois les stéatoses hépatiques et l’athérosclérose. L’atout majeur de CER-209 dans le traitement de la NASH et de la NAFLD réside dans le fait qu’il favorise la reconnaissance des HDL et l’élimination des lipides par le foie en activant les voies métaboliques naturelles médiées par le récepteur P2Y13.
L’entrée en phase clinique de CER-209 s’inscrit dans la stratégie de Cerenis basée sur un portefeuille riche de plusieurs produits à différents stades de développement et intervenant au travers de mécanismes d’action diversifiés, ce qui constitue autant de relais de croissance pour la société. »
L’incidence grandissante de la NAFLD et de la NASH, qui sont désormais des maladies courantes du foie, est liée en partie à l’augmentation de l’obésité et du diabète dans la population. La NAFLD, précurseur de la NASH est un problème de santé majeur, cette indication étant aujourd’hui considérée comme la maladie du foie la plus fréquente dans le monde occidental, impactant au niveau mondial près de 30% de la population, selon un article paru dans le « World Journal of Hepatology ».
Initiation de l’étude clinique de phase I pour CER-209 dans le cadre d’une IND
Ce lancement clinique fait suite à l’obtention de l’autorisation (Investigational New Drug application, IND) de la US Food and Drug Administration (FDA), accordée en décembre 2016, pour initier le développement clinique de CER-209 chez des volontaires sains, dans la StéatoHépatite Non
1 Franque S. M. et al. Journal of Hepatology, 2016, vol. 65, 425-443
2 World J Gastroenterol 2015 June 14; 21(22): 6820-6834

Alcoolique (NASH) et dans les Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD).
L’objectif de cette étude de phase I, randomisée, à double insu et contrôlée par placebo, est de déterminer la sécurité et la tolérance ainsi que la pharmacocinétique/pharmacodynamique après administration de doses croissantes de CER-209 chez des volontaires sains.
CER-209, un agoniste du récepteur P2Y13, bien adapté au traitement de la NASH et des NAFLD
CER-209, un agoniste innovant et sélectif du récepteur P2Y13, réduit à la fois l’athérosclérose et la stéatohépatite dans les modèles précliniques. CER-209 induit une reconnaissance accrue du HDL-cholestérol (HDL-c) par le foie qui est associée à la stimulation de la sécrétion d’acides biliaires. L’administration répétée de CER-209 stimule la synthèse de l’apolipoprotéine A-I (apoA-I) et favorise la formation de petites particules HDL, connues pour leurs propriétés athéroprotectrices. Après traitement avec CER-209, les échantillons de plasma ont montré une capacité accrue à promouvoir l’efflux de cholestérol cellulaire in vitro comparativement au groupe placebo. CER-209 entraîne une diminution des plaques d’athérome situées au niveau de l’aorte et des carotides, ainsi qu’une régression importante de l’accumulation des graisses hépatiques (stéatose) dans un modèle préclinique validé.
Dans ces modèles précliniques, CER-209 entraîne une réduction marquée de la stéatohépatite globale telle que déterminée par une réduction des taux de cholestérol, de triglycérides et d’acides gras dans le foie par rapport au placebo. En outre, CER-209 induit des diminutions importantes des enzymes hépatiques (ALT et AST) dans le plasma. Ces effets suggèrent le rétablissement de l’intégrité du foie et montrent le fort potentiel de CER-209 pour le traitement des maladies du foie telles que la StéatoHépatite Non Alcoolique (NASH) et les Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD) tout en diminuant le risque associé aux maladies cardiovasculaires.

A propos du CER-209
CER-209 est le premier candidat-médicament dans sa catégorie, celle des agonistes du récepteur P2Y13. Le récepteur P2Y13 est un membre de la famille bien connue des récepteurs P2Y, qui comprend notamment le récepteur P2Y12, cible de médicaments à succès tels que l’agent anti-thrombotique Clopidogrel (Plavix®). CER-209 est un agoniste spécifique du récepteur P2Y13 et il n’interagit pas avec le récepteur P2Y12. Les études précliniques ont montré que le CER-209 agit sur la dernière étape de la voie métabolique de transport retour des lipides, ou RLT, augmente la reconnaissance des HDL par le foie et facilite l’élimination des lipides dans les selles, conduisant finalement à la régression de la plaque d’athérome. En raison des effets métaboliques favorables observés sur le foie au cours des expériences précliniques, le CER-209 pourrait offrir un mécanisme nouveau pour le traitement de la StéatoHépatite Non Alcoolique (NASH) et des Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD).

A propos de Cerenis : www.cerenis.com
Cerenis Therapeutics Holding est une société biopharmaceutique internationale dédiée à la découverte et au développement de thérapies innovantes basées sur les HDL et le métabolisme de lipides pour le traitement des maladies cardiovasculaires et métaboliques. Le HDL est le médiateur primaire du transport retour du cholestérol (ou RLT), la seule voie métabolique par laquelle le cholestérol en excès est retiré des artères et transporté vers le foie pour élimination du corps.
Cerenis développe un portefeuille de thérapies HDL, dont des mimétiques de particules HDL pour induire la régression rapide de la plaque d’athérome chez les patients souffrant de déficience en HDL, ainsi que des molécules qui augmentent le nombre de particules HDL afin de traiter les patients atteints d’athérosclérose et de maladies métaboliques associées telles que la StéatoHépatite Non Alcoolique (NASH) et les Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD).
Cerenis est bien positionné pour devenir un des leaders du marché des thérapies basées sur le métabolisme des lipides avec un riche portefeuille de programmes en développement.

Contacts :
Cerenis
Jean-Louis Dasseux
CEO
info@cerenis.com
+33 (0)5 62 24 09 49

NewCap
Relations Investisseurs
Emmanuel Huynh / Louis-Victor Delouvrier
cerenis@newcap.eu
+33 (0)1 44 71 98 53
NewCap

Relations Médias
Nicolas Merigeau
cerenis@newcap.eu
+33 (0)1 44 71 94 98

11/04/2017

Collaborative team to progress novel USP30 inhibitors to develop potential therapies for Parkinson’s disease
CAMBRIDGE, UK – 11 April 2017 – On World Parkinson’s day, Mission Therapeutics, a drug discovery and development company focused on selectively targeting deubiquitylating enzymes (DUBs) to treat neurodegenerative diseases, cancer and other diseases with high unmet medical need, announced that it has been awarded a grant from the Michael J. Fox Foundation for Parkinson’s Research (MJFF).
This research grant will support the testing of Mission Therapeutics’ potent and selective USP30-targeted inhibitors in translationally relevant stem cell-derived Parkinson’s disease models developed by Professor Richard Wade-Martins and his research group at the University of Oxford.
USP30, a mitochondrial associated DUB, has been implicated in the control of mitophagy – a process where dysfunctional mitochondria are selectively cleared from the cell. Failure of mitochondrial quality control may lead to degeneration of the highly active substantia nigra neurons in the brain, a pathological mechanism which results in Parkinson’s disease.
The inhibition of USP30 is being studied by Mission Therapeutics to see if this promotes mitophagy and thus improves cellular resilience in this and other neurodegenerative diseases. The objective of the research collaboration with Professor Richard Wade-Martins is to test Mission’s potent and selective USP30 inhibitors in a range of disease models – induced Pluripotent Stem Cells (iPSC)-derived from patients with sporadic and familial Parkinson’s disease.
Shalini Padmanabhan, PhD, Associate Director of Research Programs at MJFF:
“USP30 is one of the more promising DUBs associated with mitophagy, in terms of published data and feasibility of compound development. We hope that this collaboration between Mission Therapeutics and Oxford Parkinson’s Disease Centre will promote our understanding of the mechanisms and consequences of USP30 inhibition in Parkinson’s disease.”
Dr Michael Koslowski, Executive Vice President, Research and Development and Chief Medical Officer of Mission Therapeutics, added:
“Receiving funding from the Michael J. Fox Foundation is a great accolade, recognizing the quality of the research being done by Mission Therapeutics and Prof. Wade-Martins and his group. The collaborative study will provide key data that will guide the clinical development strategy of our USP30 inhibitor programme. We are working hard to find new ways in which to tackle this difficult disease, which is especially highlighted during this World Parkinson Awareness week, for patients and their families.”

FOR MORE INFORMATION:
Mission Therapeutics Ltd
Anker Lundemose MD PhD
Chief Executive Officer
Tel: +44 (0) 1223 497199
Instinctif Partners
Melanie Toyne-Sewell / Eileen Paul / Priya Kalia
Tel: +44 (0) 20 7457 2020
missiontherapeutics@instinctif.com
Westwicke Partners (U.S.)
Chris Brinzey
Tel: +1 339-970-2843
Chris.brinzey@westwicke.com
About Mission Therapeutics
Mission Therapeutics, an early-stage drug development company targeting the ubiquitin pathway for the treatment of cancer, neurodegenerative, and other diseases of unmet need. The Company has built a leading platform for the discovery and development of first-in-class, small-molecule drugs that selectively target deubiquitylating enzymes (DUBs) – an emerging drug class that is attracting significant commercial interest in the area of protein homeostasis.
Mission has strong links with key academic and research centers, including Cancer Research UK Laboratories and the University of Cambridge’s Jackson Laboratories at the Gurdon Institute, and a leadership team that has broad international, commercial and scientific experience.
In February 2016, the Company completed an $86m financing that was led by Imperial Innovations and Woodford Patient Capital Trust and included participation from existing investors Sofinnova Partners, Roche Venture Fund, Pfizer Venture Investments and SR One. Mission Therapeutics was founded in 2011 and is based at the Babraham Research Campus, Cambridge, UK.

About the Michael J. Fox Foundation for Parkinson’s Research
As the world’s largest nonprofit funder of Parkinson’s research, the Michael J. Fox Foundation is dedicated to accelerating a cure for Parkinson’s disease and improved therapies for those living with the condition today. The Foundation pursues its goals through an aggressively funded, highly targeted research program coupled with active global engagement of scientists, Parkinson’s patients, business leaders, clinical trial participants, donors and volunteers.
In addition to funding more than $700 million in research to date, the Foundation has fundamentally altered the trajectory of progress toward a cure. Operating at the hub of worldwide Parkinson’s research, the Foundation forges groundbreaking collaborations with industry leaders, academic scientists and government research funders; increases the flow of participants into Parkinson’s disease clinical trials.

04/04/2017

Cambridge, UK, 4 April 2017 – Crescendo Biologics Ltd (Crescendo), the developer of multi-functional Humabody® therapeutics, today announces that Dr Philip Bland-Ward has been appointed Chief Scientific Officer (CSO). The appointment will take effect in May 2017.
With over 20 years’ experience in the biopharmaceuticals industry, Phil has played a key role in the development of novel antibody therapeutics in multiple disease areas. He joins Crescendo from Kymab where he was responsible for leading its most advanced development programme. Phil previously held senior positions at Cambridge Antibody Technology and PanGenetics, and was CSO at Navion, as well as a co-founder of Nascient.
His in-depth experience with late stage, pre-clinical development programmes, including novel antibody drug candidates, complements Crescendo’s current in-house expertise and strengthens the Company’s positioning as a provider of novel immuno-oncology products with enhanced therapeutic potential.
Phil’s role as CSO will be to drive Crescendo’s immuno-oncology (IO) and Humabody® Drug Conjugate (HDC) programmes to clinical proof-of-concept.
Dr Peter Pack, CEO of Crescendo Biologics, said:
“Over the past 24 months, Crescendo has transitioned from a technology platform company to a developer of Humabody® therapeutics. We have created a rich internal pipeline of truly differentiated, multi-functional biologics with a focus on oncology. Our growing reputation is also leading to external collaborations and licensing deals with big pharma, such the recent deal signed with Takeda.
“Our aim now is to advance our programmes rapidly to the next stage of clinical development. Phil’s appointment as CSO, coupled with his experience and standing in the field of biologics development, will be key to achieving this.”
Dr Philip Bland-Ward, the new CSO, added:
“The IO field has been a key focus for biotech companies in the last few years and it’s an area where Crescendo’s Humabody® platform is ideally positioned. The Company has produced a pipeline of multi-functional biological candidates with exciting new modes-of-action and huge therapeutic potential. I look forward to working with the team at Crescendo to advance the development of Humabody® therapeutics in oncology.”

Background on Dr Philip Bland-Ward
Phil began his career working on pain and migraine research at the Glaxo Institute of Applied Pharmacology and then at GlaxoWellcome. He joined Cambridge Antibody Technology (CAT) to lead antibody projects in neuroscience, metabolic diseases, and ophthalmology. He was Director of Oncology Biology at CAT before moving to PanGenetics to successfully lead the development of their antibody assets (pain, auto-immune disease), underpinning progression to Phase I clinical studies.
Subsequently Phil took roles as CSO of Navion (oncology) and SweetSpot Therapeutics, and co-founded Nascient (inflammatory disease) – all small companies focused on discovery and development of antibody therapeutics.
Prior to joining Crescendo, Phil was a VP at Kymab with particular responsibility for the scientific leadership of their most advanced development programme.
Phil holds a BPharm degree in pharmacy and a PhD in pharmacology, both from King’s College London.

For more information, please contact: Crescendo Biologics Dr Peter Pack, CEO Tel: 44 (0)1223 497140 info@crescendobiologics.com Instinctif Partners Dr Christelle Kerouedan / Melanie Toyne-Sewell Tel: 44 (0)20 7457 2020 crescendo@instinctif.com ICR Inc. Stephanie Carrington/James Heins Tel: 646-277-1282/203-682-8251 crescendo@icrinc.com

Notes to Editors:
About Crescendo Biologics Ltd
Crescendo Biologics is a biopharmaceutical company developing potent, truly differentiated mono- and multi-functional Humabody® therapeutics in oncology. The Company’s Humabody® therapeutics are based on its unique, patent protected, transgenic mouse platform generating 100% human VH domain building blocks (Humabody® VH) with superior biophysical properties and developability.
Crescendo is pursuing novel Humabody®-based product opportunities, through in-house development and strategic partnerships in both multi-specific immuno-oncology modulators and Humabody® Drug Conjugates (HDCs), the next generation of ADCs.
Crescendo is located in Cambridge, UK, and is backed by blue-chip investors including Sofinnova Partners, Touchstone Innovations (formerly known as Imperial Innovations), Takeda and Astellas.
For more information, please visit the website: www.crescendobiologics.com .

About Humabody® Therapeutics
Humabodies are a novel class of extremely small, robust and potent protein therapeutics. They are based on fully human VH domain building blocks (Humabody® VH) isolated from heavy chain-only antibodies produced using Crescendo’s proprietary transgenic mouse.
Compared with monoclonal antibodies, Humabodies offer a unique combination of potential benefits resulting from their small size, cost-effective production and robust biophysical properties. These attributes allow Crescendo to optimally configure an almost limitless range of multifunctional Humabody® formats in a rapid timeframe.
Crescendo is developing a pipeline of novel, Humabody®-based therapeutics in oncology. Its next-generation mono- and multi-specific Humabody® immune-oncology modulators are optimally configured for targeting a range of key mechanisms in the cancer immunity cycle. These include blocking inhibitory signals or activating stimulatory pathways of the immune response, as well as enhancing antigen presentation and inhibiting the immunosuppressive tumor microenvironment. Its Humabody® Drug Conjugates (HDCs) deliver a superior therapeutic index to standard ADCs.
For more information, please visit the website: www.crescendobiologics.com.

28/03/2017

• Il succède à Denis Lucquin, Président de Sofinnova Partners pendant dix ans, qui demeure l’un des Managing Partner de la société de capital-risque.
• Sofinnova Partners donne un nouvel élan à sa stratégie de croissance pour conforter sa position de leader en Europe de l’investissement dans les sciences de la vie.

Paris, France – 28 mars 2017 — Sofinnova Partners, un leader du capital-risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie, annonce la nomination d’Antoine Papiernik en tant que Président. Il succède à Denis Lucquin qui demeure Managing Partner. Cette nomination marque une nouvelle impulsion dans la stratégie de croissance de Sofinnova Partners.

Antoine Papiernik a rejoint Sofinnova Partners en 1997 et se distingue par un track record remarquable, investissant au démarrage de nombreuses sociétés qui ont été cotées sur les places boursières internationales ou rachetées par les acteurs les plus influents du secteur. Antoine a été le premier investisseur dans des sociétés cotées comme Actelion, ProQR, NovusPharma, Movetis, Mainstay, Pixium Vision ou Stentys côtées à la bourse de Zürich, au NASDAQ, sur le Nouveau Marché à Milan, sur Euronext Bruxelles, à la bourse de Dublin et sur Euronext Paris. Il a aussi investi à leur fondation dans CoreValve (vendue à Medtronic), Fovea (vendue à Sanofi) et Ethical Oncology Science (vendue à Clovis Oncology). Il est investisseur et siège aux conseils d’administration de Gecko Biomedical, MD Start, Shockwave Medical, Rgenix, Corwave, et Reflexion Medical. Antoine est titulaire d’un MBA de la Wharton School, Université de Pennsylvanie. En 2011 et 2012, il a été choisi par le magazine Forbes pour figurer dans la Midas List des 100 capital-risqueurs les plus influents.

Denis Lucquin déclare : « La transmission de flambeau est un acte majeur pour un partnership et nécessairement fondé sur une confiance absolue. Sofinnova Partners s’engage dans une nouvelle période, et c’est le moment idéal pour une telle transition. Antoine s’est imposé par la qualité de ses investissements et est devenu une figure incontournable du capital-risque, tant en Europe qu’aux Etats Unis. Il est aussi un meneur d’équipe talentueux. Il est la personne idéale pour répondre aux nouveaux défis et piloter les développements à venir ».

Antoine Papiernik poursuit : « C’est un honneur de succéder à Denis. Au cours des dix dernières années, sous sa présidence, nous avons mené avec succès le recentrage de nos activités sur notre cœur de métier, les sciences de la vie. Grâce à la confiance de nos investisseurs, nous avons considérablement accru le montant des actifs sous gestion, qui atteignent aujourd’hui 1,6 milliard d’euros. Dans la période qui s’ouvre, nous devrons concrétiser notre vision consistant à faire grandir Sofinnova Partners et à consolider notre position comme l’un des premiers acteurs de l’investissement dans les sciences de la vie ».

Les développements récents de Sofinnova Partners sont marqués par des succès multiples : la réalisation de sorties pour une valeur d’entreprise totale de plus de 4 milliards d’euros sur les quatre dernières années, grâce à 10 introductions en bourse sur cette période, et plusieurs cessions industrielles comme celle de Delinia, rachetée par Celgene en janvier 2017 pour une valeur totale de 775 M$ (725 M€).

Dans les années à venir, Sofinnova Partners entend accélérer son expansion dans les sciences de la vie en s’appuyant sur des équipes et des véhicules d’investissement dédiés. Après la clôture en décembre 2015 du fonds Capital VIII (300M€) consacré aux investissements « early stage » dans la santé, Sofinnova vient d’annoncer le premier closing à hauteur de 106 M€ du fonds IB 1 dédié à la biotech industrielle. D’autres véhicules d’investissements sont à l’étude autour de la thématique de la santé. Très internationale, l’équipe actuelle compte 29 personnes, représentant 10 nationalités. Au gré du déploiement de sa stratégie, la société prévoit d’étoffer ses équipes avec un nombre important de recrutements au cours des deux prochaines années.

27/03/2017

LEIDEN, the Netherlands, March 27, 2017 – ProQR Therapeutics N.V. (Nasdaq:PRQR) today announced that it appointed David M. Rodman, MD as Chief Development Strategy Officer. Dr. Rodman has had a long career in drug development including leadership roles in translational medicine, rare disease drug development, and RNA therapeutics. Dr. Rodman’s experience includes a leadership role in developing two approved medicines for cystic fibrosis (CF) at Vertex Pharmaceuticals, as vice president and head of respiratory drug development. He was also the head of translational medicine at Novartis Institute for Biomedical Research. More recently, he was the Chief Medical Officer at MiRagen and Nivalis. Expansion of the ProQR management team will allow the company to unlock the potential of RNA therapeutics as well as expand business capabilities needed to advance the development of our product candidates that now include three programs: QR-010 for CF, QR-110 for Leber’s congenital amaurosis Type 10, and QR-313 for dystrophic epidermolysis bullosa.

“At ProQR we are just beginning to capitalize on the power of RNA based therapeutics. We believe RNA therapeutics offers a powerful therapeutic approach to severe genetic disease. We believe the RNA approach has advantages over other approaches, and we are excited to fully explore the possibilities for patients. By adding Dave to our leadership, we will be able to strengthen our portfolio and strategically build our pipeline of RNA approaches to treating disease.” said Noreen R. Henig, MD, Chief Medical Officer.

“There are very few opportunities like ProQR where a great team, cutting edge science and the passion for patients come together” said David M. Rodman, MD, “In joining ProQR I look forward to continue to make an effort for CF patients, but also on making a big impact for patients suffering from other rare diseases.”

“In the ProQR tradition of only working with the best of the best, I’m very pleased that Dave is joining our team” said Daniel de Boer, Chief Executive Officer of ProQR. “Between Gerard (Platenburg, Chief Innovation Officer), Dave and Noreen we cover all key capabilities from invention to translation to late stage development.”

About ProQR
ProQR Therapeutics is dedicated to changing lives through the creation of transformative RNA medicines for the treatment of severe genetic rare diseases such as cystic fibrosis, Leber’s congenital amaurosis Type 10 and dystrophic epidermolysis bullosa. Based on our unique proprietary RNA repair platform technologies we are growing our pipeline with patients and loved ones in mind.
*Since 2012*

About Cystic Fibrosis
CF is the most common fatal inherited disease in the Western world and affects an estimated 65,000 patients worldwide. In people with CF, a defective CFTR gene causes a thick, buildup of mucus in the lungs, pancreas and other organs. In the lungs, the mucus clogs the airways and traps bacteria leading to infections, extensive lung damage and eventually, respiratory failure. There is no cure for CF. Disease manifestations lead to a shortened life expectancy with a median age of death of 30 years or less. Although over 1,900 CF-causing gene mutations have been identified, approximately 85% of all CF patients are affected by the F508del mutation. Among all CF patients, approximately 45% are homozygous for the F508del mutation.

About Leber’s Congenital Amaurosis Type 10
Leber’s congenital amaurosis is the most common genetic cause of blindness in children and consists of a group of diseases of which LCA Type 10 (LCA 10) is one of the more severe forms. LCA 10 leads to progressive loss of vision causing most patients to lose their sight in the first few years of life. To date, there are no treatments approved or product candidates in clinical development that treat the underlying cause of this specific subtype of the disease. LCA 10 is caused by mutations in the CEP290 gene of which the p.Cys998X mutation is most common. Although prevalence rates vary, we believe approximately 2,000 people in the Western world have LCA 10 because of this mutation.

About Dystrophic Epidermolysis Bullosa
Dystrophic epidermolysis bullosa (DEB) is a rare genetic disorder of the skin and mucosal membranes and is characterized by fragile skin, severe blistering and poorly healing wounds that result from minimal pressure. Some forms of DEB are painful and debilitating and are associated with very low quality of life and a limited life expectancy. The disease is caused by mutations in the COL7A1 gene that lead to a weak connection between the dermis (inner layer) and the epidermis (outer layer) in the skin. Approximately 2,000 patients have DEB because of mutations in exon 73 of the COL7A1 gene. There is currently no treatment available.

FORWARD-LOOKING STATEMENTS
This press release contains forward-looking statements. All statements other than statements of historical fact are forward-looking statements, which are often indicated by terms such as “anticipate,” “believe,” “could,” “estimate,” “expect,” “goal,” “intend,” “look forward to”, “may,” “plan,” “potential,” “predict,” “project,” “should,” “will,” “would” and similar expressions. Forward-looking statements are based on management’s beliefs and assumptions and on information available to management only as of the date of this press release. These forward-looking statements include, but are not limited to, statements regarding QR-010, QR-110 and QR-313, statements regarding our ongoing and planned discovery and development of existing and future product candidates, statements regarding our RNA approach to treating diseases and statements regarding the appointment of David M. Rodman to our management team. Our actual results could differ materially from those anticipated in these forward-looking statements for many reasons, including, without limitation, risks associated with our clinical development activities, manufacturing processes and facilities, regulatory oversight, product commercialization, intellectual property claims, and the risks, uncertainties and other factors in our filings made with the Securities and Exchange Commission, including certain sections of our annual report filed on Form 20-F. Given these risks, uncertainties and other factors, you should not place undue reliance on these forward-looking statements, and we assume no obligation to update these forward-looking statements, even if new information becomes available in the future.

Contact:
Sariette Witte
Investor Relations
T: +1 213 261 8891
ir@proqr.com

14/03/2017
  • L’opération a été plusieurs fois sursouscrite, notamment par les investisseurs institutionnels internationaux.
  • La capitalisation boursière d’Avantium atteint 277 M€ après une augmentation de capital de 103 M€.
  • L’introduction en bourse d’Avantium valide clairement les choix stratégiques de Sofinnova Partners dans les biotech industrielles et la chimie du renouvelable.

Paris, France – 14 mars 2017. Sofinnova Partners, société de capital-risque dans les sciences de la vie basée à Paris, annonce le succès de l’introduction en bourse d’Avantium qui a levé 103 M€ sur Euronext Amsterdam et Euronext Bruxelles. Sofinnova Capital VI reste le principal actionnaire de la société. L’opération en bourse a été plusieurs fois sursouscrite.

Basée à Amsterdam, Avantium est une entreprise pionnière de la chimie renouvelable qui à partir de matériaux d’origine biologique développe des processus efficaces et des produits durables. Parmi ses nombreuses réussites, on trouve notamment la technologie YXY qui permet de produire du PEF : un plastique entièrement nouveau et de grande qualité, créé à partir de sucres industriels. Le PEF est 100 % recyclable et offre une solution rentable pour une utilisation allant des bouteilles aux films et fibres d’emballage, le positionnant pour devenir le matériel de conditionnement de la prochaine génération.

Les fonds levés permettront d’accélérer la commercialisation de ses produits, et en particulier de lancer la commercialisation de sa technologie YXY, en coentreprise avec BASF, grâce à la construction de la première installation à échelle commerciale pour le FDCA. C’est une étape importante dans le développement stratégique d’Avantium, dont l’objectif est de devenir un leader mondial dans la chimie renouvelable. Avantium se distingue pour sa faculté à attirer des partenaires réputés à l’échelle mondiale, tout au long de la chaîne de valeur, tels que The Coca-Cola Company, Danone, Toyobo, ALPLA et Mitsui. Parallèlement à la technologie YXY, la société travaille sur une série d’autres projets, qui pour certains ont déjà atteint ou entrent dans la phase pilote.

Denis Lucquin, Managing Partner de Sofinnova Partners et membre du Conseil d’administration d’Avantium depuis 2011, déclare : « Avantium a réalisé une des plus belles introductions en bourse dans le secteur émergent et plein d’avenir qu’est la chimie du renouvelable. Elle valide à elle seule la vision et stratégie de Sofinnova Partners, qui vient d’annoncer la première clôture d’un fonds, Sofinnova IB I, entièrement consacré à cette industrie émergente. En tant qu’investisseur historique et toujours premier actionnaire de la société après cette opération, nous sommes extrêmement heureux du succès de cette opération. Il atteste de la confiance des investisseurs dans le talent de l’équipe d’Avantium et sa capacité à transformer un projet visionnaire en une entreprise performante à dimension mondiale ».

Au total, le nombre d’actions émises s’établit à 9 401 793, permettant la réalisation d’une augmentation de capital de 103 M€.  Sur la base d’un prix par action de 11 €, la capitalisation boursière d’Avantium s’élève à 277 M€ à l’issue de l’opération. Les actions seront négociées sur Euronext Amsterdam et Euronext Bruxelles sous le symbole AVTX à compter du 15 mars 2015. Se référer au communiqué de la société (www.avantium.com) pour de amples informations sur l’opération.

 

A propos de Sofinnova Partners
Sofinnova Partners est un des leaders du capital risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie. Basée à Paris, l’équipe est composée de 12 professionnels de l’investissement issus d’Europe, des Etats Unis et de Chine. La société investit dans les technologies de changement de paradigme aux côtés d’entrepreneurs visionnaires. Sofinnova Partners intervient en priorité dans les start up et spin-off d’entreprises en tant qu’investisseur fondateur et chef de file. Depuis plus de 40 ans, la société a accompagné plus de 500 entreprises à travers le monde devenues des leaders sur leur marché. Sofinnova Partners gère aujourd’hui 1,5 milliard d’euros.  Pour plus d’information : www.sofinnova.fr

À propos d’Avantium
Avantium est une entreprise de technologie chimique de premier plan et un précurseur dans la chimie renouvelable. Avec ses partenaires aux quatre coins du monde, Avantium développe des processus efficaces et des produits durables à partir de matériaux d’origine biologique. Avantium offre un terrain d’expérimentation pour des solutions révolutionnaires de chimie renouvelable.  De l’invention jusqu’aux processus de production commercialement viables. Parmi les nombreuses réussites d’Avantium, on trouve notamment la technologie YXY qui permet de produire du PEF : un plastique entièrement nouveau et de grande qualité, créé à partir de sucres industriels. Le PEF est 100 % recyclable. Il offre une solution rentable pour une utilisation allant des bouteilles aux films et fibres d’emballage, le positionnant pour devenir le matériel de conditionnement de la prochaine génération. Pour plus d’information : www.avantium.com