What's new?
10/07/2018

Paris, France, July 10th. 2018. Sofinnova Partners, a leading venture capital firm specialized in Life Sciences, today announced that Otsuka Holdings is acquiring its portfolio company ReCor Medical, a medical device company specialized in the treatment of hypertension. The terms of the acquisition are being withheld due to non-disclosure obligations.

ReCor Medical was created in 2009 by Sofinnova Partners, Mano Iyer – who was then entrepreneur-in-residence at Sofinnova Partners and now Chief Operating Officer of ReCor – and Professor Jacques Seguin, MD, who became a large private investor in ReCor. Prof. Seguin was previously founder and CEO of CoreValve, a past Sofinnova portfolio company and a leader in the transcatheter valve replacement space, which was sold to Medtronic. Sofinnova Partners was the sole venture capital investor in ReCor Medical and remained its largest shareholder until the sale to Otsuka.

ReCor Medical is an innovative medical device company that developed the Paradise System, a proprietary ultrasound ablation system for renal denervation (RDN). RDN is a new potential therapeutic approach for the treatment of hypertension, one of the most prevalent medical conditions. ReCor recently announced positive results of its landmark RADIANCE-HTN SOLO hypertension study at EuroPCR 2018.

Antoine Papiernik, Managing Partner at Sofinnova Partners and ReCor Board Member, said: “ReCor perfectly illustrates our investment strategy: we worked hand-in-hand with Mano Iyer to create the business vision and plan for ReCor. We then founded and funded the company, and opened our network of experts, key opinion leaders and board members to help grow it. We brought trusted entrepreneurs Jay Watkins as Chairman and Andy Weiss as CEO to help guide and operate the company through to a corporate transaction to our partner Otsuka.”

Jay Watkins, Chairman of ReCor Medical said: “Sofinnova Partners remains one of few VCs willing to fund early-stage med-tech ventures targeting large and important new markets. The firm played a critical role throughout ReCor’s life, and has proven to be a reliable, value-added partner for the company. The field of renal denervation has been a complex one over the last few years with periods of euphoria and periods of doubt. Sofinnova Partners’ support remained constant throughout, helping to build a strong partnership with Otsuka and then navigate through the challenges to a very successful trade sale.”

Mano Iyer, Founder and COO of ReCor Medical added: “ReCor is a success story because Sofinnova Partners, consistent with its philosophy, saw the value of an opportunity which did not yet exist. It had the vision to create and fund the company, not only in the very beginning, but also during the critical early years. Despite the dramatic swings in the field, Sofinnova Partners’ confidence in me and in the management team was essential to keep us motivated when others lost hope. This great exit is therefore particularly sweet.”

Andrew M. Weiss, CEO of ReCor Medical adds: “I came to ReCor thanks to Antoine Papiernik’s introduction to the company. With his help, our team developed the partnership with Otsuka and was able to remain focused on value creation. The recent announcement of our positive RADIANCE-HTN SOLO study results and now the merger with Otsuka demonstrate that our teamwork with Sofinnova Partners was successful. We now have an opportunity to transform the treatment of hypertension and benefit millions of potential patients while providing a solid return for our investors. I look forward to continuing to work to make this technology a possible standard of care in hypertension treatment”.

For more information, please contact:
SOFINNOVA PARTNERS
International: Anne Rein
Tel: +33 6 03 35 92 05
e-mail: anne.rein@strategiesimage.com
United States: Kate Barrette
Tel: +1 212 223 0561
e-mail: kbarrette@rooneyco.com

About Sofinnova Partners
Sofinnova Partners is a leading European venture capital firm specialized in Life Sciences. Based in Paris, France, the firm brings together a team of professionals from all over Europe, the US and China. The firm focuses on paradigm shifting technologies alongside visionary entrepreneurs. Sofinnova Partners seeks to invest as a lead or cornerstone investor in seed, start-ups, corporate spin-offs and late stage companies. It has backed nearly 500 companies over more than 45 years, creating market leaders around the globe. Today, Sofinnova Partners has over €1.9 billion under management. For more information: www.sofinnova.fr

About ReCor Medical, Inc.
ReCor Medical is a medical device company that designs and manufactures the Paradise System, a proprietary ultrasound ablation system for renal denervation (RDN). RDN is a new potential therapeutic approach for the treatment of hypertension, one of the most prevalent medical conditions. The Paradise System is approved for sale in the EU and bears a CE mark, but is not approved for sale in the United States. The System’s intravascular catheters denervate renal nerves by combining the protection of water-based cooling of the renal artery with high intensity ultrasound energy for circumferential renal nerve ablation. The Paradise System has been studied in clinical trials of approximately 300 patients to date. Following the positive outcomes of the RADIANCE-HTN SOLO trial, ReCor will continue its evaluations of Paradise in RADIANCE-HTN TRIO (a feasibility study of patients with resistant hypertension) and REQUIRE (a pivotal study of patients with resistant hypertension in Japan and Korea), and launch the RADIANCE II pivotal study (a study of patients with moderate hypertension) in the United States and Europe.
http://www.recormedical.com/

About Otsuka Holdings Co., Ltd. and Otsuka Medical Devices Co., Ltd.
Otsuka Holdings Co., Ltd. is the holding company of the Otsuka group, a global healthcare group headquartered in Tokyo, Japan. With operations in pharmaceuticals, nutraceuticals, medical devices and other health-related businesses, the group generated worldwide sales of JPY1,240 billion in the fiscal year ended December 2017.
http://www.otsuka.com/en/

Established in 2011, Otsuka Medical Devices Co., Ltd. is a fully-owned subsidiary of Otsuka Holdings and one of its core operating subsidiaries. Otsuka Medical Devices focuses on the development and commercialization of endovascular devices that provide new therapeutic options in areas where patient needs cannot be met through pharmaceutical or other conventional treatment.
Otsuka Medical Devices conducts the REQUIRE trial for renal denervation in hypertensive patients (n=140), who are uncontrolled on 3 or more medications including a diuretic, in Japan and Korea through its subsidiary JIMRO Co., Ltd.
http://www.omd.otsuka.com/en/

09/04/2013

Paris, le 9 avril 2013 – Le fonds InnoBio, spécialisé dans les biotechnologies et géré par CDC Entreprises, future entité de BPIFrance1, et Sofinnova Partners, un des leaders du capital risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie, s’associent en investissant dans la société MedDay. Cette opération financière, co-menée par InnoBio et Sofinnova Partners, s’inscrit dans une levée de fonds globale de 8 millions d’euros.
Cet investissement permettra à la société MedDay, spécialisée dans le développement de traitements dans le domaine des maladies neuro-métaboliques, de financer trois médicaments jusqu’en 2016, et notamment la phase IIb/III d’un traitement de la sclérose en plaque progressive protégé par des brevets issus de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris. Il permettra en outre le développement d’une plate-forme de R&D en partenariat avec l’équipe Métabolomique de l’Institut de biologie et de technologie du CEA (Saclay).

Créée en 2011, par Frédéric Sedel et Guillaume Brion, MedDay est une société française issue des travaux du Dr Frédéric Sedel, neurologue à l’hôpital de La Pitié Salpêtrière, qui développe depuis une dizaine d’années une activité pionnière en neurologie ciblée sur l’identification des maladies métaboliques héréditaires rares chez l’adulte. Cette activité l’a conduit à identifier de nouveaux traitements ainsi que de nouveaux outils de diagnostic de ces maladies dans des domaines où l’offre de soins est rare, voire inexistante. Ces innovations ont vocation à être étendues de façon plus large au domaine des maladies neuropsychiatriques. Le projet est actuellement incubé au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM).

Rafaèle Tordjman, Partenaire associé chez Sofinnova Partners déclare : « Nous sommes ravis d’accompagner MedDay et d’apporter notre soutien à l’approche développée par le Dr Frédéric Sedel. Aborder les maladies neurologiques par le métabolisme est une démarche originale qui va permettre de développer des solutions innovantes sur un marché pour lequel les besoins sont immenses ».
Chahra Louafi, Directrice d’Investissements chez CDC Entreprises indique : « Nous sommes convaincus que MedDay confirmera son potentiel de croissance important déjà perçu au travers des premiers résultats encourageants obtenus chez des patients ».

Dr Frédéric Sedel et Dr Guillaume Brion, co-fondateurs de MedDay poursuivent : « Nous nous réjouissons d’accueillir Sofinnova Partners et InnoBio comme actionnaires. Leur expérience et leur implication dans le secteur vont nous permettre d’accélérer le développement de notre plateforme technologique et de nos produits ».
Avec Oseo et le FSI, CDC Entreprises et sa filiale FSI Régions, sont appelées à constituer BPIFrance (Banque Publique d’Investissement) une fois que toutes les étapes administratives et légales nécessaires auront été finalisées.
Cette levée de fonds financera principalement, l’essai clinique de phase IIb/III d’un nouveau traitement, MD 1003, dans les formes progressives de la sclérose en plaques. Deux autres nouveaux médicaments, également développés par MedDay, MD 1103 dans un sous groupe de psychoses résistantes, et MD 1105 dans la maladie d’Alzheimer bénéficieront également de cet apport. Pour les deux premiers produits, la preuve d’efficacité et de tolérance a déjà été obtenue sur des petits groupes de patients.

En choisissant MedDay, CDC Entreprises illustre les axes majeurs de la stratégie du fonds InnoBio, à savoir soutenir l’innovation de jeunes entreprises prometteuses en accélérant le développement de leurs produits sur des secteurs en forte croissance, et en leur permettant de pénétrer de nouveaux marchés.
Avec MedDay, Sofinnova Partners déploie l’un des axes clés de sa stratégie d’investissement qui consiste à accompagner, dès les phases amont, les entrepreneurs qui développent des technologies de rupture dans les trois domaines que sont la biopharmacie, l’instrumentation médicale et les biotechnologies industrielles.

Investisseurs
Sofinnova Partners : Rafaèle TORDJMAN
CDC Entreprises : Chahra LOUAFI

Conseils
Juridique société : Cabinet Lartigue-Tournois-Associés (Véronique Lartigue et Nicolas Senesi)
Juridique investisseurs : Cabinet Morgan Lewis (Karen Noël) – CDC Entreprises (Julien Holeindre)
Propriété Industrielle nouveaux investisseurs : Becker & Associés (Philippe Becker), Luc Barny

Contacts presse
Sofinnova Partners : Anne Rein – Tél : +33 6 03 35 92 05 – anne.rein@strategiesimage.com
CDC Entreprises : Nathalie Police – Tél : +33 1 58 50 73 02 – nathalie.police@cdcentreprises.fr

A propos de Sofinnova Partners
Sofinnova Partners est une société de capital-risque indépendante basée à Paris. Depuis 40 ans, la société a financé près de 500 sociétés – start-up, spin-off et opérations de retournement. Elle a accompagné les plus grands entrepreneurs européens dans le domaine des sciences de la vie. Avec 1,3 milliard d’euros sous gestion, l’équipe de Sofinnova Partners, reconnue pour sa capacité à aider et à soutenir les entreprises de son portefeuille de la création à la sortie, a permis l’émergence de leaders sur leurs marchés.
sofinnova.social-unit.fr

A propos de CDC Entreprises et d’InnoBio
CDC Entreprises, société de gestion agréée par l’AMF, est contrôlée par la Caisse des Dépôts et constitue une des futures entités de BPFrance.
CDC Entreprises est un acteur important du financement en fonds propres de sociétés de biotechnologies en France. Elle participe, au titre du Programme FSI France Investissement, au financement de la plupart des fonds sectoriels français dédiés aux sciences de la vie. Elle est également la société de gestion d’Innobio, FCPR de 139 millions d’euros, souscrit par le FSI (37 pour cent) et les principaux laboratoires pharmaceutiques mondiaux (Sanofi, GSK, Roche, Novartis, Pfizer, Lilly, Ipsen, Takeda, Boehringer-Ingelheim). Innobio opère sur le territoire national. L’objectif principal du fonds est d’investir directement en fonds propres et quasi-fonds propres au capital de sociétés fournissant des produits et services technologiques innovants dans le domaine de la santé. www.cdcentreprises.fr

A propos de MedDay
MedDay est spécialisée dans le développement de traitements dans le domaine des maladies neuro-métaboliques. Créée en 2011 par par Frédéric Sedel et Guillaume Brion, MedDay est une société française issue des travaux du Dr Frédéric Sedel, neurologue à l’hôpital de La Pitié Salpêtrière, qui développe depuis une dizaine d’années une activité pionnière en neurologie ciblée sur l’identification des maladies métaboliques héréditaires rares chez l’adulte. Cette activité l’a conduit à identifier de nouveaux traitements ainsi que de nouveaux outils de diagnostic de ces maladies dans des domaines où l’offre de soins est rare, voire inexistante. Le projet est actuellement incubé au sein de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM).

27/03/2013

Grenoble, le 27 mars 2013 – S’appuyant sur une technologie de rupture, à base de microfils GaN sur silicium, Aledia conçoit, depuis sa création en 2011, des diodes électroluminescentes (ou LEDs). Aujourd’hui, l’entreprise annonce la fabrication de ses premières LEDs sur des plaques de silicium de 200 mm. Avec ces puces 3D, le coût de production est divisé par quatre, comparé aux LEDs planaires 2D conventionnelles. Une innovation majeure rendue possible, grâce à la levée en 2012 de 10 millions d’euros, lors d’un premier tour de table, qui a réuni des investisseurs français et américains de premier plan.

De nouvelles LEDs toujours plus économiques
Sur le marché en pleine croissance des LEDs (qui représentait 13,7 milliards d’euros en 20121), Aledia apporte une réponse à une problématique majeure : celle des coûts. Pour continuer à développer de nouvelles applications, notamment dans le domaine de l’éclairage, les LEDs doivent être disponibles à un prix nettement moins élevé qu’actuellement. Avec ses LEDs fabriquées sur des plaques de silicium de grande taille et ses coûts de production très faibles, la technologie microfils d’Aledia constitue une véritable rupture en termes de cout de production. Egalement compatible avec la fabrication dans les fonderies de silicium CMOS existantes, cette technologie offre une grande capacité de production à faible coût et sans investissement additionnel.
« Depuis notre tour de table de l’année dernière, avec l’équipe en place, notamment mes deux associés Xavier Hugon, Directeur Opérationnel, et Philippe Gilet, Directeur Technique, nous avons développé notre procédé de fabrication de microfils et l’avons transféré sur des plaques en silicium de grande taille soit 200 mm de diamètre par rapport au standard de l’industrie des LED encore de 50 à 100 mm  », commente Giorgio Anania, co-fondateur et Président-Directeur Général d’Aledia. « Désormais, nous optimisons les performances de ces produits et préparons leur lancement sur le marché. »

Expérience et innovation pour révolutionner le marché des LEDs
Plus de 6 ans de R&D ont été nécessaires au laboratoire LETI2 du CEA, basé à Grenoble, pour concevoir la technologie 3D de microfils GaN sur silicium. Cette innovation majeure en cours de commercialisation a été pilotée notamment via les équipes de développement d’Aledia. Ce dernier a aujourd’hui une licence mondiale exclusive sur les brevets du CEA existants et à venir, portant sur cette technologie et ses applications dans le domaine de l’éclairage. Des brevets qui viennent s’ajouter à ceux déposés directement par l’entreprise depuis sa création en 2011.

De prestigieux investisseurs financiers français et américains investissent dans le projet
Fondée en 2011, Aledia a réalisé un premier tour de table l’an dernier à hauteur de 10 millions d’euros, qui a convaincu des investisseurs de renommée  comme :
•    Sofinnova Partners, premier fonds français de capital-risque, particulièrement actif dans le secteur des sciences de la vie et de l’énergie. Il compte déjà plus de 500 investissements dans son actif.
•    Demeter Partners, le plus important fonds français dans le domaine des éco-énergies et des éco-industries.
•    Braemar Energy Ventures, l’un des principaux fonds américains de capital-risque sur le marché de l’énergie, qui compte à son actif plusieurs investissements dans le domaine des LEDs et de l’illumination.
•    CEA Investissement, le fonds français de capital-risque du CEA, le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives.
Alessio Beverina, de Sofinnova Partners, salue cette opération : « Nous sommes fiers de participer à la nouvelle entreprise fondée par Giorgio Anania, qui devrait révolutionner le marché en pleine expansion des LEDs, à la fois en matière de coûts et de performances. »
Pour Jiong Ma, Partner chez Braemar Energy Ventures : « Il s’agit d’une technologie innovante, qui peut changer le secteur des LEDs. Braemar s’engage à soutenir des entreprises comme Aledia, qui ont développé une approche de rupture dans le marché de l’éclairage LED en forte croissance. Nous sommes ravis des opportunités que cet investissement offre et du développement d’Aledia, en termes d’implantation sur le marché comme d’offres produits. »
Enfin, Sophie Paturle, Partner chez Demeter Partners, conclue : « Près de 20% de la consommation d’électricité est dûe à l’éclairage, aussi les LED , élément phare de l’éclairage de demain, joueront un rôle déterminant pour gagner en efficacité énergétique. Nous sommes convaincus que la technologie développée par Aledia, capable d’opérer un changement radical en matière de coût de revient des LED, et donc d’accélérer leur adoption, aura un impact important sur le plan environnemental et sur le plan financier. »

À propos du Co -fondateur et Président-Directeur Général d’Aledia
Reconnu dans le monde des semi-conducteurs et télécoms Giorgio Anania a été à la tête de Bookham (aujourd’hui Oclaro), deuxième producteur mondial de composants optiques dédiés aux réseaux de télécommunications. Lorsqu’il rejoint cette entreprise, elle ne compte que 30 collaborateurs et ne réalise pas encore de chiffre d’affaires. A son départ, 9 ans plus tard, elle réalise un chiffre d’affaires de 250 millions de dollars, emploie 2 700 salariés et est cotée en bourse au NASDAQ de New York et au London Stock Exchange. Innovant et visionnaire, c’est aux côtés de deux membres du laboratoire LETI du CEA qu’il a cofondé Aledia : Xavier Hugon, Directeur Opérationnel, et Philippe Gilet, Directeur Technique.

À propos d’Aledia
Implantée à Grenoble, Aledia, start up co-fondée en 2011 par Giorgio Anania et deux chercheurs du LETI conçoit et fabrique des LEDs nouvelle génération s’appuyant sur des technologies innovantes à base de microfils GaN sur silicium autour d’une équipe de 30 ingénieurs et développeurs.

06/03/2013

Zürich-Schlieren, Switzerland, Mar. 6, 2013 – Following recently signed collaborations with GlaxoSmithKline Biologicals and Janssen Pharmaceuticals, GlycoVaxyn AG, a leader in the development of innovative conjugate vaccines, today announced that Gerd Zettlmeissl, will be appointed Chairman of the Board of Directors, effective June 2013, when Michel Gréco steps down from the Chairmanship.

Gerd Zettlmeissl has more than 20 years of experience in developing and commercializing vaccines. He spent almost 10 years in executive positions at Intercell AG, first as its Chief Operating Officer from 2001 to 2005 and then as its Chief Executive Officer from 2005 until May 2011. Under his leadership, the company received international approval for the novel Japanese encephalitis vaccine, IXIARO®/JESPECT®, formed major strategic alliances with leading pharmaceutical companies, completed several financings, was elected as ‘Technology Pioneer’ at the World Economic Forum in 2009 and received the European Biotechnica Award in 2006. Before his tenure at Intercell, he served as the international Head of Industrial and Quality Operations at Chiron Vaccines, and Managing Director of Chiron Behring GmbH & Co. He currently serves on the Boards of several biotechnology companies including Aeras, an organization dedicated to the development of tuberculosis vaccines. He holds a Doctorate from the University of Regensurg.

”Having worked very closely with Gerd at Intercell for a number of years, I am convinced that he will bring a wealth of development experience and entrepreneurial spirit to this very promising company,” said Michel Gréco, Chairman of the Board of Directors of GlycoVaxyn. After having chaired the Board for more than seven years, I will work very closely with Gerd to ensure a smooth transition.”

Philippe Dro, Chief Executive Officer of GlycoVaxyn added, “The changes to the Board and the appointment of Gerd will contribute to support GlycoVaxyn’s strategic ambitions to become a major player in the development of a new generation of vaccines, particularly following our recently signed collaborations with GlaxoSmithKline Biologicals and Janssen Pharmaceuticals. We know Gerd very well and share with him a common passion for the development of innovative vaccines. After several years of close collaboration with Michel on this exciting project over the years, I would like to sincerely thank him, on behalf of the whole team, for his strong commitment and support.”

About GlycoVaxyn AG
GlycoVaxyn is a privately-funded company developing a portfolio of novel bio-conjugate vaccines against common severe bacterial infections produced with its unique, proprietary in vivo glycosylation platform. With this platform, the company can develop and produce immunogenic glycoprotein conjugates in a biological process that circumvents many of the challenges and uncertainties involved in currently/chemical used methods. In addition to the clinical stage Shigella vaccine, lead programs in preclinical stage are aimed at the prevention of hospital acquired Staphylococcus aureus infections. GlycoVaxyn recently entered collaborations with GlaxoSmithKline Biologicals and Janssen Pharmaceuticals. GlycoVaxyn is funded by a top-tier group of private investors including Sofinnova Partners, Index Ventures and Edmond de Rothschild Investment Partners. For further information, visit www.glycovaxyn.com.

Contacts:
Robert Flamm
GlycoVaxyn AG Russo Partners, LLC
Tel: +41 44 733 8595 Tel: +212-845-4226
media@glycovaxyn.com robert.flamm@russopartnersllc.com

05/03/2013

Sanofi fabriquera pour DBV Technologies ses principes actifs à partir d’allergènes naturels

 
Bagneux, France, le 5 mars 2013 – DBV Technologies (Euronext : DBV – ISIN : FR0010417345), créateur de Viaskin®, nouvelle référence dans le traitement de l’allergie, a annoncé aujourd’hui la conclusion d’un accord stratégique de fabrication avec Sanofi pour la production de ses principes actifs pharmaceutiques (API) du Viaskin, tel que l’extrait de protéines d’arachide.
 
Par cet accord, Sanofi agira comme façonnier pour DBV (CMO ou Contract Manufacturing Organization). Dans ce contexte, Sanofi industrialisera et validera le processus de production des principes actifs pharmaceutiques de Viaskin pendant les phases de développement et les fournira à DBV au stade commercial.
 
DBV bénéficiera de l’expertise reconnue de Sanofi dans le développement des produits biologiques et la fabrication d’extraits végétaux et de protéines thérapeutiques purifiées. En outre, le site de fabrication d’Aramon (France), qui produira les principes actifs pharmaceutiques de DBV, est agréé par la FDA et dispose de toutes les capacités nécessaires pour soutenir l’enregistrement de Viaskin® à la fois pour les marchés européens et américains.
 
Dr Pierre-Henri Benhamou, Président-directeur général de DBV Technologies, a déclaré: « L’accord stratégique de fabrication avec Sanofi est une étape importante pour DBV compte tenu du stade de développement avancé de Viaskin et de sa future commercialisation. Nous sommes convaincus que l’expertise de Sanofi dans l’extraction des protéines, notamment sur le site d’Aramon, bénéficiera à DBV, lui assurant un approvisionnement de principes actifs dans les années à venir. Nous avons été très impressionnés par la qualité et la réactivité des équipes de Sanofi qui correspondent parfaitement à la culture de DBV et sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec eux dans les mois à venir. »
 
L’allergie à l’arachide : une menace pour la vie de millions de personnes
 
Aux Etats-Unis, 1,1 % de la population, soit environ 3 millions de personnes, est allergique à l’arachide et on constate  près de 100 à 150 décès par an. Cette allergie affecte à la fois les adultes et les enfants – au Royaume-Uni, elle touche, selon des estimations, 1,8 % des jeunes enfants. La prévalence de l’allergie à l’arachide dans les autres pays occidentaux (Canada, France et Espagne) a été largement étudiée par les scientifiques et oscille entre 0,9 et 1,5 %. Elle est considérée comme persistante. De nombreuses études indiquent que moins de 20 % des enfants risquent de développer une allergie à l’arachide. En outre, c’est la plus sévère de toutes les allergies alimentaires courantes (par exemple, lait et œuf).
 
A propos de DBV Technologies
DBV Technologies ouvre une voie décisive dans le traitement de l’allergie, problème de santé public majeur en constante progression. Les allergies alimentaires représentent un véritable handicap quotidien pour des millions de personnes et un besoin médical hautement insatisfait. La Société, fondée en 2002, a développé une technologie propriétaire unique, brevetée mondialement, permettant d’administrer un allergène par la peau saine sans passage massif dans la circulation sanguine. Ce procédé, appelé Viaskin®, permet ainsi d’associer efficacité et sécurité au cours du traitement qui vise à améliorer la tolérance des patients à l’arachide et à minimiser considérablement les risques de réaction allergique généralisée en cas d’exposition accidentelle à l’allergène. Cette méthode révolutionnaire a fait l’objet d’un important développement ayant conduit à un produit aujourd’hui à un stade industriel. Sa sécurité d’utilisation, cliniquement prouvée, permet d’envisager enfin d’appliquer les techniques de désensibili ation à l’efficacité mondialement reconnue aux formes les plus sévères de l’allergie.
DBV Technologies se focalise sur les allergies alimentaires (lait, arachide) pour lesquelles il n’existe aucun traitement, et a conçu deux produits : Viaskin® Peanut et Viaskin® Milk. Le programme de développement clinique du Viaskin Peanut a obtenu le statut de ‘Fast Track Designation’ de la Food and Drug Administration (‘FDA’). La Société développera par la suite, Viaskin® pour les jeunes enfants allergiques aux acariens – véritable enjeu de santé public – cette pathologie étant l’un des principaux facteurs de risque de l’asthme chez l’enfant.
Les actions DBV Technologies sont négociées sur le compartiment C d’Euronext Paris (mnémonique : DBV, code ISIN : FR0010417345).
Pour plus d’informations sur DBV Technologies, visitez www.dbv-technologies.com
 
 
Avertissement
Les prévisions, objectifs et cibles contenus dans ce document sont établis selon la stratégie du management de la Société, ses opinions et hypothèses actuelles. De telles déclarations impliquent des risques connus et inconnus et des incertitudes qui pourraient faire différer les résultats, performances et événements actuels de ce qui est anticipé ci-dessus. En outre, le processus de R&D implique différentes étapes, lesquelles induisent un risque substantiel que la Société puisse ne pas tenir ses objectifs et soit amenée à abandonner ses efforts sur un produit, dans lequel auraient été investis des montants significatifs. De plus, la Société ne peut pas être certaine que des résultats obtenus durant les études pré-cliniques, bien que favorables, soient confirmés par la suite par les études cliniques, ou que les résultats des études cliniques soient suffisants pour démontrer l’innocuité et la nature du produit concerné. L’activité de DBV Technologies est sujette aux facteurs de risques soulignés lors de l’enregistrement de ses documents signés par l’Autorité des Marchés Financiers.
 
 
Contacts
 
David Schilansky
Directeur Administratif et Financier
DBV Technologies
Tél. : +33(0)1 55 42 78 75
david.schilansky@dbv-technologies.com
     
NewCap.
Communication financière et relations investisseurs
Emmanuel Huynh / Valentine Brouchot
Tél. : +33(0)1 44 71 94 94
dbv@newcap.fr
     
ALIZE RP
Relations Presse
Caroline Carmagnol
Tél. : +33(0)6 64 18 99 59
caroline@alizerp.com
     

11/02/2013

La start up spécialisée en biotechnologie industrielle lève 2,5 M€ grâce au soutien du fonds d’amorçage de Sofinnova Partners

Paris, le 11 février 2013. Le fonds d’amorçage de Sofinnova Partners réalise son premier investissement dans la société MetGen qui développe des enzymes industriels pour l’industrie pâte et papier, la biomasse et la biochimie. MetGen lève au total 2,5 M€ auprès du Sofinnova Green Seed Fund, leader d’un pool d’investisseurs incluant Finnish Industry Investment et Finnvera.

La start up finlandaise, fondée en 2006 par un duo d’entrepreneurs, Alex Michine et Dr. Alex Azhayev, a crée une technologie qui améliore la performance des enzymes naturels et les adapte pour être utilisés dans des conditions industrielles difficiles. Par exemple, dans l’industrie pâte et papier, ces enzymes permettent de réduire les consommations d’énergie et déployer des processus opérationnels plus respectueux de l’environnement. Pour les biocarburants de deuxième génération, qui reposent sur la transformation des déchets végétaux et de la biomasse non-alimentaire en sucre, la technologie de MetGen permet de produire écologiquement du sucre à coûts réduits. Les fonds levés vont permettre d’accélérer la commercialisation et développer de nouveaux produits. La société, qui conduit plusieurs projets expérimentaux avec des partenaires industriels européens, va commercialiser sa solution en Europe (Scandinavie, France et Allemagne) et en Amérique du Nord (Etats Unis et Canada). Alex Michine, co-fondateur et PDG de MetGen, déclare : « Nous sommes ravis d’accueillir Sofinnova Partners comme actionnaires, leur expérience, la qualité de leur réseau et leur implication dans le secteur vont nous permettre d’accélérer le développement notre plateforme technologique et la commercialisation des nos solutions ».

MetGen est le premier investissement du Sofinnova Green Seed Fund. Ce fonds est exclusivement dédié à l’amorçage dans les biotechnologies industrielles en Europe, un secteur émergent à la croisée de la chimie et de l’agriculture. Parmi ses investisseurs, il réunit des acteurs industriels – Solvay, Siclaé, Sofiprotéol et Unigrains – et CDC Entreprises. Josko Bobanovic, associé chez Sofinnova Partners et responsable du fonds, déclare : « MetGen correspond exactement au type d’entreprises que nous cherchons : créée par des entrepreneurs visionnaires et avec une technologie capable de développer des marchés vastes et dynamiques ». Cet investissement intervient après l’annonce en décembre 2012 du premier closing de Sofinnova Green Seed Fund à 22,5 M€.

A propos de Sofinnova Partners
Sofinnova Partners est une société de capital-risque indépendante basée à Paris. Depuis 40 ans, la société a financé près de 500 sociétés – start-up, spin-off et opérations de retournement. Elle a accompagné les plus grands entrepreneurs européens dans le domaine des sciences de la vie. Avec 1,3 milliard d’euros sous gestion, l’équipe de Sofinnova Partners, reconnue pour sa capacité à aider et à soutenir les entreprises de son portefeuille de la création à la sortie, a permis l’émergence de leaders sur leurs marchés. sofinnova.social-unit.fr

A propos de MetGen
MetGen est une start-up finlandaise qui développe une technologie qui améliore la performance des enzymes naturels et les adapte pour être utilisés dans des conditions industrielles difficiles pour les marchés de la pâte et du papier, des biocarburants, et pour le traitement des eaux usées par l’élimination des micropolluants toxiques. La société développe les solutions enzymatiques pour le prétraitement de la biomasse ligno-cellulosique. Ses produits permettent aussi de réaliser des économies d’énergie dans le raffinage de la pâte et du papier. Dans le secteur des biocarburants, les enzymes de MetGen réduisent les coûts de production des sucres à partir de la biomasse ligno-cellulosique. MetGen adapte ses solutions  enzymatiques aux besoins de marché spécifiques de chacun de ses clients. www.metgen.com

07/02/2013

The prestigious Scottish Enterprise Life Sciences Awards 2013 recognise the success and achievements of Scotland’s internationally renowned life sciences sector in areas including innovation, investment, community engagement and collaboration
Investment of the Year (2012) Award
Joint winners NuCana BioMed Limited, based in Edinburgh and GlaxoSmithKline, based in Irvine and Montrose
NuCana is in clinical studies with a new anti-cancer medicine that’s been developed using its ground-breaking, patented ProTide technology.
The company secured the largest equity financing into a life sciences company in Scotland in over five years with £7 million of inward investment from leading venture capital companies in Europe and America alongside investment from the Scottish Investment Bank and Alida Capital International.
GlaxoSmithKline is to invest £100 million across its two Scottish sites and create around new 100 jobs including 65 high value jobs.
The investment will be used to make the Irvine site a centre of excellence for the production of antibiotics, as well as backing the development of respiratory medicines and vaccines in Montrose and increasing the firm’s move to sustainable green energy production.

24/01/2013

• Nouvelle forte progression de l’activité
• 2013 : accélération des développements scientifiques et commerciaux
• Trésorerie de 45,6 millions d’euros au 31 décembre 2012
• STENTYS désormais cotée sur le compartiment B de NYSE Euronext

PRINCETON, N.J. et PARIS – le 24 janvier 2013 – STENTYS (FR0010949404 – STNT), société de technologie médicale qui commercialise en Europe le premier et le seul stent auto-apposant pour le traitement de l’infarctus du myocarde, annonce aujourd’hui son chiffre d’affairesi pour le quatrième trimestre et l’ensemble de l’exercice 2012.
•  Sur l’ensemble de l’année 2012, le chiffre d’affaires s’inscrit en hausse de +77% à 2 530,7 milliers d’euros. Au cours du quatrième trimestre 2012, les ventes de STENTYS ont poursuivi leur progression (+53%) pour atteindre 707,5 milliers d’euros en cette période de fin d’année caractérisée par une pression accrue sur les budgets du secteur hospitalier. Les performances commerciales de l’exercice 2012 confirment le fort attrait du stent auto-apposant de STENTYS auprès des cardiologues dans les pays où il était en phase de précommercialisation.
• 2013 : développement à l’échelle mondiale STENTYS anticipe une année 2013 riche en développements scientifiques et commerciaux, avec un rythme de publications soutenu. – Etudes cliniques en Europe et aux Etats-Unis Les résultats finaux de l’étude APPOSITION III sur 1 000 patients, un an après le traitement de leur crise cardiaque par un stent STENTYS, seront présentés en mars lors du congrès de la société américaine de cardiologie (ACC) à San Francisco. Les résultats de l’étude clinique APPOSITION IV, qui compare le nouveau stent actif STENTYS à élution de Sirolimus au stent actif de Medtronic sur 150 patients, devraient également être présentés cette année lors d’une conférence médicale majeure. Enfin, la Société prépare activement le début de l’étude clinique pivot aux Etats-Unis (APPOSITION V), avec le recrutement des premiers patients prévu lors du 1er semestre. Cette première étude aux Etats- Unis augmentera considérablement la visibilité de la Société dans le premier marché mondial du stent. – Déploi ment commercial au-delà de l’Europe

Fort de l’expérience acquise lors de la phase de pré-commercialisation dans plusieurs pays européens, STENTYS va étendre son réseau commercial à de nouvelles zones géographiques où le marquage CE européen est reconnu, en travaillant avec des distributeurs locaux. Par ailleurs, la Société poursuivra le développement de sa propre force commerciale dans les pays européens où elle est déjà présente, afin d’améliorer la couverture géographique et accroître le nombre d’hôpitaux référencés.

• Trésorerie robuste à fin 2012
La trésorerie disponible de STENTYS au 31 décembre 2012 s’élève à 45,6 millions d’euros. Ce solide niveau de trésorerie s’explique notamment par l’augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription réalisée avec succès au 4ème trimestre 2012, soit un produit brut de 36 millions d’euros.
• Transfert du compartiment C au compartiment B de NYSE Euronext
A compter du 17 janvier 2013, l’action STENTYS a rejoint le compartiment B de NYSE Euronext qui regroupe les sociétés dont la capitalisation est comprise entre 150 millions et 1 milliard d’euros. Ce transfert résulte du niveau de capitalisation de marché établi au 31 décembre 2012 ainsi que du niveau moyen de capitalisation durant les 60 derniers jours de bourse de l’année. Il pourrait favoriser une plus grande liquidité de l’action STENTYS.
Gonzague Issenmann, Directeur général et co-fondateur de STENTYS, conclut : « STENTYS entre en 2013 dans une nouvelle ère : le début de l’étude américaine approuvée par la FDA ainsi que nos nouvelles ressources financières nous permettent d’exécuter notre stratégie à l’échelle mondiale. Nous espérons que les excellents résultats intermédiaires de l’étude APPOSITION III seront confirmés en mars, et nous passerons à l’étape suivante de notre développement commercial par la mise en place de contrats de distribution dans de nombreuses nouvelles régions du monde. »
• Calendrier des publications financières à venir Les résultats annuels 2012 de STENTYS seront publiés le 28 mars 2013 avant Bourse. i Non audité

A propos de STENTYS :
STENTYS développe et commercialise des solutions innovantes pour le traitement des patients ayant subi un infarctus du myocarde aigu (crise cardiaque) et présentant une coronopathie complexe. Les stents auto-apposants de STENTYS sont conçus pour s’adapter aux vaisseaux de diamètre ambigu ou variable, en particulier après un infarctus, afin d’éviter les problèmes de mal-apposition liés aux stents conventionnels. L’étude clinique APPOSITION III a montré un très faible taux de mortalité à 30 jours sur 1 000 patients à haut risque traités pour un infarctus, par rapport aux études récentes menées sur des stents conventionnels. Plus d’informations sur www.stentys.com. Ce communiqué contient des déclarations prévisionnelles portant sur les activités de la Société et ses perspectives. Ces déclarations prévisionnelles sont basées sur de nombreuses hypothèses concernant la stratégie présente et future de la Société et l’environnement dans lequel elle évolue qui pourraient ne pas être exactes. Ces déclarations prévisio nelles reposent sur des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres éléments qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels de la Société diffèrent substantiellement des résultats, de la performance ou des réalisations énoncés ou sous-entendus par ces déclarations prévisionnelles. Ces éléments incluent, entre autres, les risques associés au développement et à la commercialisation des produits de la Société, l’acceptation par le marché des produits de la Société, sa faculté à gérer sa croissance, l’environnement compétitif relatif à son secteur d’activité et aux marchés dans lesquels elle évolue, sa faculté à faire respecter ses droits et à protéger ses brevets et les autres droits dont elle est propriétaire, les incertitudes liées à la procédure d’autorisation auprès de la U.S. FDA, y compris en ce qui concerne la procédure de Pre-Market Approval du stent BMS de la Société, le rythme de recrutement des patients pour le besoin des études cliniques plus l nt que prévu, les résultats des études cliniques et d’autres facteurs, notamment, ceux décrits à la section 4 « Facteurs de risque » du document de référence de la Société enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers le 25 juin 2012 sous le numéro R.12-033, telle que modifiée le cas échéant.

STENTYS
Stanislas Piot
Directeur financier
Tél. : +33 (0)1 44 53 99 42
stan.p@stentys.com
NewCap.
Communication financière / Relations Investisseurs et Presse
Axelle Vuillermet / Pierre Laurent
Tél. : +33 (0)1 44 71 94 93
stentys@newcap.fr
STENTYS est coté sur le Compartiment B de NYSE Euronext Paris
ISIN : FR0010949404 – Mnémonique : STNT

24/01/2013

New ‘over-the-wire’ PARADISE system will be commercialized in Europe in Q1 this year
 
MENLO PARK, Calif., Jan. 24, 2013—ReCor Medical announced today that it has received CE mark for its next-generation PARADISE system, a minimally invasive 6Fr over-the-wire (OTW) ultrasound device for treating resistant high blood pressure. Additionally, the treatment parameters of Gen 2 have been further enhanced to reduce energy delivery to 30 seconds by maximizing cooling of the endothelium and efficiently treating the nerves circumferentially. A live case is planned Friday, January 25, 2013, at the ‘LINC’ (Leipzig Interventional Course) meeting in Leipzig, Germany.
 
The Gen 1 PARADISE system previously received CE mark just over one year ago. The Gen 2 PARADISE system considerably enhances efficiency while making the procedure easier and quicker. It is the only CE-marked system for renal denervation that is based on ultrasound, not radiofrequency (RF), energy.
 
“The Gen 2 O-T-W PARADISE systemis designed to offer optimal non-invasive ultrasound therapy for resistant hypertension patients to reduce resistant high blood pressure, » said Professor Marc Sapoval, Chair of the Cardiovascular Radiology Department at Hôpital Européen Georges-Pompidou, Paris, France. « The new features of Gen 2, including an over-the-wire 6Fr  device and a quicker procedure, offers patients a superior treatment option to reduce their blood pressure ».
 
“The benefit of ReCor’s ultrasound approach is three-fold,” explained Mano Iyer, CEO of ReCor Medical. “Firstly, PARADISE is designed to penetrate much deeper into the tissue, up to 8 millimeters; secondly, PARADISE delivers heat circumferentially, to target all of the renal nerves in one location; thirdly, PARADISE does this while simultaneously cooling the artery wall’s surface to protect the vessel.
 
“Our unique approach is in stark contrast to RF, which is limited in its depth of penetration to just a few millimeters, due to inconsistent arterial wall contact, as well as its inability to heat circumferentially in any given location,” said Iyer. “In addition, RF technologies generate unnecessary heating at the level of the arterial wall. Data presented at TCT 2012 concluded that renal nerves are actually much further at depth than previously thought, and run circumferentially around the renal arteries, which underscores the PARADISE ultrasound advantage.”
 
About ReCor Medical, Inc.
ReCor is a private venture-backed, early-stage company developing novel therapeutic ultrasound catheter technology. ReCor is backed by European and U.S. investors, including Sofinnova Partners, one of the largest life science investors in Europe. The Company’s PARADISE™ ultrasound catheter, which is CE-marked, is designed with the aim to allow complete circumferential denervation more consistently and efficiently than the standard of care radiofrequency ablation catheter. For more information about ReCor Medical, please visit www.recormedical.com.
 
NOTE: PARADISE™ is approved for sale in Europe; it is not approved for sale or investigational use in the United States.

17/01/2013

McPhy Energy, spécialiste du stockage d’hydrogène sous forme solide,  accélère son développement avec l’annonce de l’acquisition de la division PIEL, pionnier italien des générateurs d’hydrogène par électrolyse de l’eau.   

Le rachat de PIEL (Groupe ILT Tecnologie implanté à Ponsacco, près de Pise) permet à McPhy Energy de franchir une étape capitale dans le déploiement et l’accessibilité de ses technologies innovantes en associant désormais production et stockage d’hydrogène solide, couplage unique à ce jour.
– PIEL  apporte son savoir-faire dans les générateurs d’Hydrogène, à partir d’eau, connectés directement sur le réseau électrique ou sur les énergies renouvelables. PIEL compte aujourd’hui plus de 3000 installations en service chez plus de 1000 clients actifs à travers le monde
– McPhy Energy apporte sa technologie innovante de stockage de l’hydrogène, sous forme solide, à base d’hydrures métalliques.

L’intégration des technologies de ces deux acteurs rend accessible aux clients la génération d’hydrogène vert au point de consommation et/ou le stockage d’énergie renouvelable, avec des systèmes modulables et adaptables à la demande et besoin de l’utilisateur.

«Reconnue pour ses générateurs d’hydrogène alcalins très fiables, PIEL permet dorénavant à McPhy d’offrir des solutions hydrogène complètes et packagées couplant stockage et électrolyseur : il s’agit d’une avancée considérable pour l’accessibilité et la distribution de notre savoir-faire et l’autonomie de nos clients. De cette façon aussi, McPhy Energy accède  aux clients et au réseau commercial de PIEL implanté dans le monde entier.»  déclare Pascal MAUBERGER Président du directoire de McPhy Energy.

«Le rachat de PIEL, et son intégration au sein de McPhy Italia, est un formidable accélérateur de croissance pour les deux entités. » précise t-il. « PIEL nous apporte ses générateurs et ses clients dans le domaine industriel, nous lui apportons notre technologie de stockage et notre accès au marché de l’énergie. L’ensemble de l’équipe de PIEL sera intégrée dans McPhy Italia, et je suis particulièrement ravi d’accueillir au sein de l’équipe dirigeante du groupe McPhy, Roberto RASOINI qui apporte sa longue expérience de l’électrolyse et de l’hydrogène. Roberto dirige PIEL depuis plus de 10 ans et continuera à le faire dans le cadre de McPhy Italia. De plus PIEL bénéficiera de nouveaux moyens financiers qui lui permettront d’accélérer ses développements.»

«L’intégration de ces deux systèmes permet de mettre sur le marché une offre ultra flexible pour nos clients. Nous facilitons, ainsi, l’accès à l’hydrogène sur site pour les industriels consommateurs d’hydrogène, en créant une offre simple et adaptée, très propre et économiquement plus attractive que les solutions existantes. Pour le marché du stockage de l’énergie, cela permettra également de proposer une solution « all in one », qui optimise les rendements globaux des installations.» explique Adamo SCRENCI, Executive Vice-President Sales, membre du directoire de McPhy Energy et Président de la nouvelle filiale italienne.
Quelques mois après l’ouverture de sa filiale en Allemagne (Juillet 2012), cette acquisition confirme l’accélération du  déploiement de McPhy Energy et son  positionnement de leader international dans la filière hydrogène.

16/01/2013

Breakthrough technology generates superior human single domain antibody VH fragments in a transgenic mouse

Cambridge, UK. 16th January 2013 – Crescendo Biologics Limited (Crescendo) today announces the Crescendo Mouse, a breakthrough in antibody fragment technology which allows the efficient generation of high-quality fully human single domain antibody VH fragments from a transgenic mouse.
VH fragments are next-generation antibody-based therapeutic proteins that have exciting applications beyond the scope of full length antibodies. They are the smallest antibody fragments that retain the ability to bind antigens specifically and with high affinity and, when generated in the Crescendo Mouse, human VH have superior biophysical properties that make them highly attractive drug products. VH fragments can be formulated for topical delivery, are highly amenable to modular engineering of bispecific and multivalent products, have superior tissue penetration characteristics, and are simple to manufacture in microbial systems.
Mike Romanos, CEO of Crescendo, said, “The majority of recent approvals for monoclonal antibody therapeutics have been fully human and derived from transgenic mice. Transgenic mice are highly valued for their ability to generate fully human antibodies that develop in vivo, through the natural process of B cell maturation, and require little or no further manipulation to create highly potent therapeutics. The Crescendo Mouse combines all the benefits of transgenic mouse technology with the excellent drug qualities of single domain VH fragments. We believe this will enable rapid generation of superior therapeutic products, and fully realise the potential of human VH fragments in the development of our pipeline and that of future partners.”
Key to generation of VH fragments in the mouse is Crescendo’s proprietary triple knock out (TKO) background, which is completely devoid of all endogenous immunoglobulin chains, and therefore enables in vivo maturation of human VH single domains uncontaminated by association with any light chains. B cell development within the Crescendo Mouse is driven from a construct introduced into the TKO background that combines human V- D- and J-
genes, together with murine constant and regulatory regions, to generate heavy chain only antibodies. The power of the mouse immune system is consequently fully harnessed to drive B cell development and maturation, leading to a diverse repertoire of fully-human VH domains with superior stability and solubility.
The Crescendo Mouse responds robustly to immunisation with target proteins and in vivo B cell maturation yields diverse human VH domains, from all VH families, which have also undergone somatic hypermutation. Because the antibody response following immunisation is entirely encompassed within the VH domain, Crescendo has been able to develop a fully integrated discovery process utilising in vitro display to comprehensively mine and rapidly identify VH drug candidates directly from immunised mice. Purified VH fragments have been shown to bind immunogen with high affinity, exhibit very high thermostability and have excellent expression levels. These data indicate that B cell maturation in the Crescendo Mouse is driving selection and optimisation of matured human VH domains, with all of the properties that make them highly potent, drug quality antibody-based therapeutics.
Crescendo has commenced discovery for its own pipeline of therapeutic products, and is in discussion with pharmaceutical companies interested in accessing the Crescendo Mouse.

Contacts
Mike Romanos/Amanda Bettison
Crescendo Biologics
Tel: +44 (0) 1223 497140
Email: mromanos/abettison@crescendobiologics.com
Chris Gardner
Citigate Dewe Rogerson
Tel: +44 (0)207 638 9571
Email: chris.gardner@citigatedr.co.uk

About Crescendo Biologics Ltd
Crescendo Biologics is building a pipeline of novel medicines based on its highly innovative VH antibody fragment platform through both in-house development and strategic partnerships. Crescendo’s proprietary VH technology produces human heavy chain-only antibodies in the transgenic Crescendo Mouse providing a unique source of fully human VH fragments that have matured in vivo to have high affinity, stability and solubility. VH fragments are the smallest antibody fragments that retain binding affinity and specificity offering the potential to generate novel products with improved drug-like properties and able to address unmet medical needs.
Crescendo’s technologies originated from discoveries by scientists at the Babraham Institute, Cambridge (UK). The company has raised funding totalling £7.7 million from an investment consortium led by Sofinnova Partners with Avlar BioVentures, Babraham Bioscience Technologies, and the Rainbow Seed Fund.
www.crescendobiologics.com