What's new?
22/05/2017

Paris, France – 22 mai 2017 — Sofinnova Partners, un leader du capital-risque en Europe spécialisé dans les sciences de la vie, annonce la promotion de Graziano Seghezzi en tant que Managing Partners. Il rejoint le Managing Partnership composé de Antoine Papiernik, Denis Lucquin, et Monique Saulnier. Cette nomination donne un coup d’accélérateur à la dimension internationale de Sofinnova Partners.

C’est en 2001 que Graziano a démarré sa carrière dans le capital-risque chez Sofinnova Partners où il est chargé de trouver et analyser les nouvelles opportunités d’investissement. Tout au long de son parcours, il s’est engagé pour promouvoir la création d’entreprises, à la fois par des créations de start up, mais aussi par la réalisation de spin-offs et la mise en place d’accélérateurs. Il a été l’investisseur de démarrage d’Omthera Pharmaceuticals, initialement cotée sur le Nasdaq puis vendu à Astra Zeneca, de Glycovaxyn, vendu à GSK, et de Creabilis vendu à Sienna Biopharmaceuticals. Il a également investi et siège au conseil d’administration de Breath Therapeutics, Corvidia Therapeutics, Crescendo Biologics, Hookipa Biotech, Inotrem et Mission Therapeutics. Il a co-fondé BioVelocita, le premier accélérateur italien. Entre 2003 et 2006, Graziano travaille chez Index Ventures à Genève.

Scientifique de formation, il a passé cinq ans comme chercheur médical, spécialisé dans l’oncologie et les maladies cardiovasculaires, à l’Ecole de Médecine de NYU (Etats Unis). Graziano est diplômé de l’Université de Pavia (Italie) en génétique et microbiologie et détient un MBA de RSM Erasmus University.

Graziano Seghezzi déclare : « J’ai un respect immense pour l’équipe de Sofinnova, tant sur le plan professionnel que personnel ; et suis particulièrement fier d’avoir été promu Managing Partner. Ce nouveau rôle intervient à un moment charnière pour le Managing Partnership qui vient de définir un ambitieux projet de croissance. Avec mon expertise internationale, je suis heureux de participer à la consolidation du leadership global de Sofinnova Partners dans les sciences de la vies ».

Antoine Papiernik, Président de Sofinnova Partners, poursuit : « Graziano a démarré chez Sofinnova Partners il y a quinze ans alors qu’il entamait sa reconversion professionnelle de chercheur à investisseur dans les biotech. Aujourd’hui, Graziano a bâti un track record exceptionnel à la fois en Europe et aux Etats Unis, et nous sommes ravis qu’il rejoigne ainsi le Managing Partnership ».

 

Contact presse pour SOFINNOVA PARTNERS

Anne REIN

Tel:     +33 6 03 35 92 05

@:      anne.rein@strategiesimage.com

 

24/01/2013

New ‘over-the-wire’ PARADISE system will be commercialized in Europe in Q1 this year
 
MENLO PARK, Calif., Jan. 24, 2013—ReCor Medical announced today that it has received CE mark for its next-generation PARADISE system, a minimally invasive 6Fr over-the-wire (OTW) ultrasound device for treating resistant high blood pressure. Additionally, the treatment parameters of Gen 2 have been further enhanced to reduce energy delivery to 30 seconds by maximizing cooling of the endothelium and efficiently treating the nerves circumferentially. A live case is planned Friday, January 25, 2013, at the ‘LINC’ (Leipzig Interventional Course) meeting in Leipzig, Germany.
 
The Gen 1 PARADISE system previously received CE mark just over one year ago. The Gen 2 PARADISE system considerably enhances efficiency while making the procedure easier and quicker. It is the only CE-marked system for renal denervation that is based on ultrasound, not radiofrequency (RF), energy.
 
“The Gen 2 O-T-W PARADISE systemis designed to offer optimal non-invasive ultrasound therapy for resistant hypertension patients to reduce resistant high blood pressure, » said Professor Marc Sapoval, Chair of the Cardiovascular Radiology Department at Hôpital Européen Georges-Pompidou, Paris, France. « The new features of Gen 2, including an over-the-wire 6Fr  device and a quicker procedure, offers patients a superior treatment option to reduce their blood pressure ».
 
“The benefit of ReCor’s ultrasound approach is three-fold,” explained Mano Iyer, CEO of ReCor Medical. “Firstly, PARADISE is designed to penetrate much deeper into the tissue, up to 8 millimeters; secondly, PARADISE delivers heat circumferentially, to target all of the renal nerves in one location; thirdly, PARADISE does this while simultaneously cooling the artery wall’s surface to protect the vessel.
 
“Our unique approach is in stark contrast to RF, which is limited in its depth of penetration to just a few millimeters, due to inconsistent arterial wall contact, as well as its inability to heat circumferentially in any given location,” said Iyer. “In addition, RF technologies generate unnecessary heating at the level of the arterial wall. Data presented at TCT 2012 concluded that renal nerves are actually much further at depth than previously thought, and run circumferentially around the renal arteries, which underscores the PARADISE ultrasound advantage.”
 
About ReCor Medical, Inc.
ReCor is a private venture-backed, early-stage company developing novel therapeutic ultrasound catheter technology. ReCor is backed by European and U.S. investors, including Sofinnova Partners, one of the largest life science investors in Europe. The Company’s PARADISE™ ultrasound catheter, which is CE-marked, is designed with the aim to allow complete circumferential denervation more consistently and efficiently than the standard of care radiofrequency ablation catheter. For more information about ReCor Medical, please visit www.recormedical.com.
 
NOTE: PARADISE™ is approved for sale in Europe; it is not approved for sale or investigational use in the United States.

17/01/2013

McPhy Energy, spécialiste du stockage d’hydrogène sous forme solide,  accélère son développement avec l’annonce de l’acquisition de la division PIEL, pionnier italien des générateurs d’hydrogène par électrolyse de l’eau.   

Le rachat de PIEL (Groupe ILT Tecnologie implanté à Ponsacco, près de Pise) permet à McPhy Energy de franchir une étape capitale dans le déploiement et l’accessibilité de ses technologies innovantes en associant désormais production et stockage d’hydrogène solide, couplage unique à ce jour.
– PIEL  apporte son savoir-faire dans les générateurs d’Hydrogène, à partir d’eau, connectés directement sur le réseau électrique ou sur les énergies renouvelables. PIEL compte aujourd’hui plus de 3000 installations en service chez plus de 1000 clients actifs à travers le monde
– McPhy Energy apporte sa technologie innovante de stockage de l’hydrogène, sous forme solide, à base d’hydrures métalliques.

L’intégration des technologies de ces deux acteurs rend accessible aux clients la génération d’hydrogène vert au point de consommation et/ou le stockage d’énergie renouvelable, avec des systèmes modulables et adaptables à la demande et besoin de l’utilisateur.

«Reconnue pour ses générateurs d’hydrogène alcalins très fiables, PIEL permet dorénavant à McPhy d’offrir des solutions hydrogène complètes et packagées couplant stockage et électrolyseur : il s’agit d’une avancée considérable pour l’accessibilité et la distribution de notre savoir-faire et l’autonomie de nos clients. De cette façon aussi, McPhy Energy accède  aux clients et au réseau commercial de PIEL implanté dans le monde entier.»  déclare Pascal MAUBERGER Président du directoire de McPhy Energy.

«Le rachat de PIEL, et son intégration au sein de McPhy Italia, est un formidable accélérateur de croissance pour les deux entités. » précise t-il. « PIEL nous apporte ses générateurs et ses clients dans le domaine industriel, nous lui apportons notre technologie de stockage et notre accès au marché de l’énergie. L’ensemble de l’équipe de PIEL sera intégrée dans McPhy Italia, et je suis particulièrement ravi d’accueillir au sein de l’équipe dirigeante du groupe McPhy, Roberto RASOINI qui apporte sa longue expérience de l’électrolyse et de l’hydrogène. Roberto dirige PIEL depuis plus de 10 ans et continuera à le faire dans le cadre de McPhy Italia. De plus PIEL bénéficiera de nouveaux moyens financiers qui lui permettront d’accélérer ses développements.»

«L’intégration de ces deux systèmes permet de mettre sur le marché une offre ultra flexible pour nos clients. Nous facilitons, ainsi, l’accès à l’hydrogène sur site pour les industriels consommateurs d’hydrogène, en créant une offre simple et adaptée, très propre et économiquement plus attractive que les solutions existantes. Pour le marché du stockage de l’énergie, cela permettra également de proposer une solution « all in one », qui optimise les rendements globaux des installations.» explique Adamo SCRENCI, Executive Vice-President Sales, membre du directoire de McPhy Energy et Président de la nouvelle filiale italienne.
Quelques mois après l’ouverture de sa filiale en Allemagne (Juillet 2012), cette acquisition confirme l’accélération du  déploiement de McPhy Energy et son  positionnement de leader international dans la filière hydrogène.

16/01/2013

Breakthrough technology generates superior human single domain antibody VH fragments in a transgenic mouse

Cambridge, UK. 16th January 2013 – Crescendo Biologics Limited (Crescendo) today announces the Crescendo Mouse, a breakthrough in antibody fragment technology which allows the efficient generation of high-quality fully human single domain antibody VH fragments from a transgenic mouse.
VH fragments are next-generation antibody-based therapeutic proteins that have exciting applications beyond the scope of full length antibodies. They are the smallest antibody fragments that retain the ability to bind antigens specifically and with high affinity and, when generated in the Crescendo Mouse, human VH have superior biophysical properties that make them highly attractive drug products. VH fragments can be formulated for topical delivery, are highly amenable to modular engineering of bispecific and multivalent products, have superior tissue penetration characteristics, and are simple to manufacture in microbial systems.
Mike Romanos, CEO of Crescendo, said, “The majority of recent approvals for monoclonal antibody therapeutics have been fully human and derived from transgenic mice. Transgenic mice are highly valued for their ability to generate fully human antibodies that develop in vivo, through the natural process of B cell maturation, and require little or no further manipulation to create highly potent therapeutics. The Crescendo Mouse combines all the benefits of transgenic mouse technology with the excellent drug qualities of single domain VH fragments. We believe this will enable rapid generation of superior therapeutic products, and fully realise the potential of human VH fragments in the development of our pipeline and that of future partners.”
Key to generation of VH fragments in the mouse is Crescendo’s proprietary triple knock out (TKO) background, which is completely devoid of all endogenous immunoglobulin chains, and therefore enables in vivo maturation of human VH single domains uncontaminated by association with any light chains. B cell development within the Crescendo Mouse is driven from a construct introduced into the TKO background that combines human V- D- and J-
genes, together with murine constant and regulatory regions, to generate heavy chain only antibodies. The power of the mouse immune system is consequently fully harnessed to drive B cell development and maturation, leading to a diverse repertoire of fully-human VH domains with superior stability and solubility.
The Crescendo Mouse responds robustly to immunisation with target proteins and in vivo B cell maturation yields diverse human VH domains, from all VH families, which have also undergone somatic hypermutation. Because the antibody response following immunisation is entirely encompassed within the VH domain, Crescendo has been able to develop a fully integrated discovery process utilising in vitro display to comprehensively mine and rapidly identify VH drug candidates directly from immunised mice. Purified VH fragments have been shown to bind immunogen with high affinity, exhibit very high thermostability and have excellent expression levels. These data indicate that B cell maturation in the Crescendo Mouse is driving selection and optimisation of matured human VH domains, with all of the properties that make them highly potent, drug quality antibody-based therapeutics.
Crescendo has commenced discovery for its own pipeline of therapeutic products, and is in discussion with pharmaceutical companies interested in accessing the Crescendo Mouse.

Contacts
Mike Romanos/Amanda Bettison
Crescendo Biologics
Tel: +44 (0) 1223 497140
Email: mromanos/abettison@crescendobiologics.com
Chris Gardner
Citigate Dewe Rogerson
Tel: +44 (0)207 638 9571
Email: chris.gardner@citigatedr.co.uk

About Crescendo Biologics Ltd
Crescendo Biologics is building a pipeline of novel medicines based on its highly innovative VH antibody fragment platform through both in-house development and strategic partnerships. Crescendo’s proprietary VH technology produces human heavy chain-only antibodies in the transgenic Crescendo Mouse providing a unique source of fully human VH fragments that have matured in vivo to have high affinity, stability and solubility. VH fragments are the smallest antibody fragments that retain binding affinity and specificity offering the potential to generate novel products with improved drug-like properties and able to address unmet medical needs.
Crescendo’s technologies originated from discoveries by scientists at the Babraham Institute, Cambridge (UK). The company has raised funding totalling £7.7 million from an investment consortium led by Sofinnova Partners with Avlar BioVentures, Babraham Bioscience Technologies, and the Rainbow Seed Fund.
www.crescendobiologics.com

15/01/2013

Le « VRS » (virus respiratoire syncytial) est la première cause d’hospitalisation avant 2 ans et la principale cause de bronchiolite et de pneumopathie chez les enfants

Bagneux, France, le 15 janvier 2013 – DBV Technologies (Euronext : DBV – ISIN : FR0010417345), créateur de Viaskin®, nouvelle référence dans le traitement de l’allergie, a annoncé aujourd’hui qu’elle a reçu, conjointement avec l’INRA (unité de Virologie et Immunologie Moléculaires VIM-UR892) une subvention de recherche d’un montant de près de 600 000 euros attribuée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour développer un patch-vaccin pédiatrique novateur, efficace et sans danger contre la bronchiolite à VRS. RSV-NanoViaSkin est destiné à devenir le premier vaccin pédiatrique non- invasif et sans adjuvant, par voie épicutanée.

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est la principale cause d’infection des voies respiratoires inférieures chez les nourrissons et les enfants. Il est très contagieux, et on estime que 95 % des enfants testés sont positifs au VRS à l’âge de deux ans. Des épidémies surviennent chaque année dans le monde entier. Les infections symptomatiques sont récurrentes car l’infection par le VRS naturelle produit une immunité limitée. Il n’y a, à ce jour pas de vaccin commercialisé pour cette importante affection de l’enfant.

Dr. Pierre-Henri Benhamou, président-directeur général de DBV Technologies, a déclaré : « Nous sommes très fiers d’annoncer cette nouvelle collaboration avec l’INRA, et en particulier l’unité VIM, de renommée internationale. . En effet, ce partenariat représente sans aucun doute une véritable percée à de multiples égards, notamment parce que deux technologies de pointe sont associées chez les nouveau-nés, une population de patients très vulnérable et pour lesquels l’administration par patch est parfaitement adaptée. La vaccination contre l’infection à VRS répond à un besoin médical hautement insatisfait. Les infections sévères au VRS pourraient affecter le développement pulmonaire et entraîner des problèmes respiratoires à long terme chez les nourrissons et les enfants. Nul doute qu’un vaccin anti-VRS sans danger, indolore et efficace proposé dès les six premiers mois de la vie, serait une avancée majeure afin de réduire les graves maladies respiratoires ainsi que le nombre d’hospitalisations. Une fois de pl s, Viaskin® démontre sa polyvalence et sa capacité à induire une protection immunitaire sans adjuvant. »

Dr Sabine Riffault, directeur de recherche de classe 2 et directeur adjoint de VIM-U892 à l’INRA a déclaré: « nous sommes très fiers que nos efforts pour monter ce projet en collaboration avec DBV Technologies soient récompensés. Nous croyons en la force de notre partenariat, fondé sur des compétences complémentaires qui, ensemble, ouvriront la voie à une nouvelle génération de vaccins pédiatriques administrée par voie épicutanée et ciblant pour la première fois la bronchiolite. Nous aborderons avec une attention toute particulière tous les aspects liés au développement d’un vaccin pédiatrique, permettant l’administration des antigènes non-répliquant par voie non-invasive. »

DBV Technologies a développé et breveté la technologie Viaskin® qui semble être totalement adaptée à l’élaboration d’un nouveau vaccin anti-VRS pour les enfants. En effet, la méthode Viaskin® permet l’application par voie épicutanée du vaccin (non-traumatisant pour les nouveau-nés de 0-6 mois et efficace pour stimuler le système immunitaire), corrigeant ainsi l’absence de réponse adéquate lors d’une administration par voie intranasale. Le projet RSV-NanoViaSkin vise à développer une preuve de concept préclinique d’un vaccin pédiatrique VRS novateur, efficace et sans danger, dans une étude de 30 mois, en mesure d’apporter des solutions originales aux problèmes rencontrés par les autres stratégies de vaccination au VRS. Le projet vise à mettre en place un dossier préclinique complet, avec des études réalisées sur plusieurs modèles animaux. L’innovation de l’INRA concerne un antigène immunogène novateur (protéines N-eF), ciblant les LTC et les anticorps neutralisant du VRS, utilisant des nanostructures immunogè es bien caractérisées (Nring), décorées d’épitopes de la protéine de fusion (F) basée sur des résultats précliniques brevetés/publiés, et réalisées par VIM-INRA.

L’administration par voie épicutanée à l’aide du Viaskin® permet de surmonter les obstacles de l’interférence d’anticorps maternels et l’immaturité du système immunitaire.

A propos du VRS
Le virus respiratoire syncytial (VRS) est un virus très répandu qui conduit à des symptômes bénins, comme le rhume chez les adultes et les enfants plus âgés en bonne santé. Il peut être plus grave chez les jeunes bébés, en particulier dans certains groupes à risque élevé. Le VRS est le virus le plus commun provoquant des infections pulmonaires et des voies respiratoires chez les nourrissons et les jeunes enfants. La plupart des enfants ont été atteints par cette infection avant l’âge de 2 ans. Les épidémies d’infection au VRS commencent le plus souvent à l’automne et durent jusqu’au printemps. L’infection peut affecter les personnes de tous âges. Souvent, le VRS se propage très rapidement dans des maisons surpeuplées, garderies d’enfants et crèches. Le virus peut survivre pendant une demi-heure ou plus sur les mains. Le virus peut également survivre jusqu’à 5 heures sur un comptoir. Les nourrissons âgés de moins de 1 an développent généralement des symptômes plus graves et ont souvent plus de mal à respirer. Les antibiotiques ne traitent pas le VRS. Les infections bénignes disparaissent sans traitement. Les nourrissons et les enfants présentant une infection sévère par le VRS peuvent être hospitalisés. Chez les jeunes enfants, le VRS peut provoquer une bronchiolite, des otites, une insuffisance respiratoire ou encore une pneumonie. Les enfants ayant eu une bronchiolite au VRS sont plus susceptibles de développer de l’asthme.

A propos de VIM-INRA
L’unité de Virologie et Immunologie Moléculaires (VIM-U892) fait partie de la division de santé animale à l’INRA. Le VIM-U892 étudie les pathogènes touchant les animaux de la ferme, certains d’entre eux étant des agents pathogènes zoonotiques. Nos activités de recherche vont de la caractérisation moléculaire des pathogènes aux mécanismes de défense de l’hôte. Nous nous intéressons principalement aux virus respiratoires dans les mammifères et oiseaux, bactéries et virus de poissons et agents non-conventionnels tels que les prions. Nous étudions les interactions hôte-pathogène chez des espèces ciblées (porcs, bovins, moutons, truite) ou modèles (souris, poisson zèbre)
Nos principales questions scientifiques sont:
1) La structure et l’expression du génome des agents pathogènes
2) Les relations structure-fonction des complexes macromoléculaires
3) Les facteurs de virulence pathogène et l’évasion des défenses de l’hôte
4) La plasticité des réactions de l’hôte pendant l’évolution et le développement
5) Les stratégies de combat : vaccination et approches thérapeutiques
Pour plus d’informations, veuillez visiter notre site Web : www.jouy.inra.fr/vim

A propos de DBV Technologies
DBV Technologies ouvre une voie décisive dans le traitement de l’allergie, problème de santé public majeur en constante progression. Les allergies alimentaires représentent un véritable handicap quotidien pour des millions de personnes et un besoin médical hautement insatisfait. La Société, fondée en 2002, a développé une technologie propriétaire unique, brevetée mondialement, permettant d’administrer un allergène par la peau saine sans passage massif dans la circulation sanguine. Ce procédé, appelé Viaskin®, permet ainsi d’associer efficacité et sécurité au cours du traitement qui vise à améliorer la tolérance des patients à l’arachide et à minimiser considérablement les risques de réaction allergique généralisée en cas d’exposition accidentelle à l’allergène. Cette méthode révolutionnaire a fait l’objet d’un important développement ayant conduit à un produit aujourd’hui à un stade industriel. Sa sécurité d’utilisation, cliniquement prouvée, permet d’envisager enfin d’appliquer les techniques de désensibili ation à l’efficacité mondialement reconnue aux formes les plus sévères de l’allergie.
DBV Technologies se focalise sur les allergies alimentaires (lait, arachide) pour lesquelles il n’existe aucun traitement, et a conçu deux produits : Viaskin® Peanut et Viaskin® Milk. Le programme de développement clinique du Viaskin Peanut a obtenu le statut de Fast Track Designation de la Food and Drug Administration (FDA). La Société développera, par la suite, Viaskin® pour les jeunes enfants allergiques aux acariens – véritable enjeu de santé public – cette pathologie étant l’un des principaux facteurs de risque de l’asthme chez l’enfant. Les actions DBV Technologies sont négociées sur le compartiment C d’Euronext Paris (mnémonique : DBV, code ISIN : FR0010417345). Pour plus d’informations sur DBV Technologies, visitez www.dbv-technologies.com

DBV Contacts
David Schilansky
Directeur Administratif et Financier
DBV Technologies
Tél. : +33(0)1 55 42 78 75
david.schilansky@dbv-technologies.com
NewCap.
Financial Communication and investor relations
Emmanuel Huynh / Valentine Brouchot
Tél. : +33(0)1 44 71 94 94
dbv@newcap.fr

ALIZE RP
Relations Presse
Caroline Carmagnol
Tél. : +33(0)6 64 18 99 59
caroline@alizerp.com

INRA Contacts
Sabine Riffault
Research director
INRA, VIM-U892
Tel +33(0)134652620
Sabine.riffault@jouy.inra.fr

Jean-François Eléouët
Research director
INRA, VIM-U892
Tel +33(0)134652640
jean-francois.eleouet@jouy.inra.fr

INRA Press Relations
Jeremy Zuber
Tél. : +33 1 42 75 91 69
presse@inra.fr

04/01/2013

Zürich-Schlieren, Switzerland, Jan. 4, 2012 – GlycoVaxyn AG, a leader in the development of innovative vaccines, today announced that Janssen Pharmaceuticals, Inc. (JPI), has signed an exclusive license agreement and entered a three-year research and development collaboration to develop a multi-valent bacterial vaccine employing GlycoVaxyn’s bio-conjugation technology. “Bacterial pathogens that exist in multiple pathogenic strains pose significant challenges for developing vaccines that target these strains,” said Michael Wacker, co-founder and chief scientific officer of GlycoVaxyn. “Our recombinant DNA-based vaccine technology is particularly well-suited for polyvalent conjugate vaccines and should make the development and commercialization of these vaccines more feasible and reliable.”

GlycoVaxyn will collaborate with JPI’s affiliate, Crucell Holland BV, on the development of the multi-valent vaccine until proof-of-concept, after which JPI will be responsible for later-stage clinical studies and world-wide commercialization. The consideration to GlycoVaxyn includes an upfront payment, milestone payments, royalties as well as reimbursement of research and development expenses. Financial details of the agreement have not been disclosed. Philippe Dro, chief executive officer of GlycoVaxyn added, “This collaboration is a further confirmation of the position GlycoVaxyn is about to occupy in the vaccine development space. The whole team is dedicated to establish GlycoVaxyn’s technology as a powerful platform able to generate innovative vaccine candidates. We are very pleased to work together with JPI and Crucell and to be able to contribute to their vaccine development ambitions. “

About GlycoVaxyn AG
GlycoVaxyn is a privately-funded company developing a portfolio of novel bio-conjugate vaccines against common severe bacterial infections produced with its unique, proprietary in vivo glycosylation platform. With this platform, the company can develop and produce immunogenic glycoprotein conjugates in a biological process that circumvents many of the challenges and uncertainties involved in currently/chemical used methods. In addition to the clinical stage Shigella vaccine, lead programs in preclinical stage are aimed at the prevention of hospital acquired Staphylococcus aureus infections, as well as pneumococcal invasive diseases and uropathogenic E. coli. GlycoVaxyn is funded by a top-tier group of private investors including Sofinnova Partners, Index Ventures and Edmond de Rothschild Investment Partners.

For further information, visit www.glycovaxyn.com.
Contacts:
Robert Flamm
GlycoVaxyn AG Russo Partners, LLC
Tel: +41 44 733 8595 Tel: +1 212-845-4226
media@glycovaxyn.com robert.flamm@russopartnersllc.com

11/12/2012

Exclusivement dédié aux sciences de la vie, Sofinnova Capital VII est l’un des plus importants fonds de capital-risque en Europe

Paris, le 11 décembre 2012. Sofinnova Partners conforte sa position de leader en Europe avec la clôture à 240 M€ (312 M$) de sa septième génération de fonds de capital-risque, qui sera dédié aux sciences de la vie.

Compte tenu de l’environnement économique tendu, cette levée de 240 M€ (312 M$) est un succès majeur. Sofinnova Capital VII a été souscrit par des investisseurs institutionnels de premier plan, principalement des fonds de pension, des fonds de fonds et des sociétés d’assurances. Parmi les investisseurs figurent le Fonds Européen d’Investissement, Skandia Life Insurance Company, CNP Assurances et CDC Entreprises dans le cadre de FSI France Investissement. Ce succès traduit la confiance des investisseurs dans le savoir-faire et le track record de l’équipe de Sofinnova Partners.

Cette levée de fonds intervient après trois années remarquables au cours desquelles l’équipe a réalisé la cession industrielle de plusieurs sociétés de son portefeuille : Corevalve (à Medtronic pour un montant allant jusqu’à 850 M$), Novexel (à AstraZeneca pour un montant allant jusqu’à 505 M$), Movetis (à Shire pour 428 M€), Fovea (à Sanofi pour un montant allant jusqu’à 370 M€) et Preglem (à Gideon Richter pour un montant allant jusqu’à 445 MCHF). Elle a aussi introduit en bourse sur Euronext Paris Stentys et DBV Technologies. Pour chacune de ces sociétés, Sofinnova Partners était l’investisseur initial et le plus important actionnaire au moment de la sortie. La valeur globale de ces entreprises atteint 3,6 milliards de dollars.

La stratégie de Sofinnova Capital VII consiste à cibler les entrepreneurs qui développent des technologies ou des produits de rupture dans les trois domaines clés que sont la biopharmacie, l’instrumentation médicale et les biotechnologies industrielles. Sofinnova Partners investit en tant qu’investisseur principal, en amont des projets, dans les spin-off industriels, les start-up et les opérations de retournement. Les deux-tiers du fonds seront investis dans des entreprises européennes et un tiers dans le reste du monde, principalement aux Etats Unis.

Denis Lucquin, Partenaire Associé de Sofinnova Partners, déclare : « Alors que les levées de fonds demeurent difficiles dans l’environnement actuel, les investisseurs ont reconnu le talent de notre équipe pour générer des performances supérieures et accompagner avec succès des entrepreneurs visionnaires autour de projets d’entreprise ambitieux. Avec ce nouveau fonds, nous sommes idéalement positionnés pour investir et développer des entreprises dans les sciences de la vie dont les innovations améliorent de façon radicale la vie des gens ».

Sofinnova Partners déploie au cœur de sa stratégie une politique d’amorçage active. Sofinnova Capital VII va poursuivre ses investissements d’amorçage dans la biopharmacie et l’instrumentation médicale. En outre, dans le secteur émergent des biotechnologies industrielles, Sofinnova Partners a lancé Sofinnova Green Seed Fund, dont le premier closing atteint 22,5 M€ et réunit des investisseurs industriels – Solvay, Siclaé, Sofiprotéol et Unigrains – ainsi que CDC Entreprises.
 
Asante Capital Group est intervenu en tant qu’agent de placement pour Sofinnova Capital VII et le cabinet Jones Day est intervenu en tant que conseil juridique.

A propos de Sofinnova Partners
Sofinnova Partners est une société de capital-risque indépendante basée à Paris. Depuis 40 ans, la société a financé près de 500 sociétés – start-up, spin-off et opérations de retournement. Elle a accompagné les plus grands entrepreneurs européens dans le domaine des sciences de la vie. Avec 1,3 milliard d’euros sous gestion, l’équipe de Sofinnova Partners, reconnue pour sa capacité à aider et à soutenir les entreprises de son portefeuille de la création à la sortie, a permis l’émergence de leaders sur leurs marchés. sofinnova.social-unit.fr

 

Contact presse pour Sofinnova Partners

Anne Rein
STRATEGIES & IMAGE
Tel:  +33 6 03 35 92 05
anne.rein@strategiesimage.com

 

11/12/2012

Exclusivement dédié aux sciences de la vie, Sofinnova Capital VII est l’un des plus importants fonds de capital-risque en Europe

Paris, le 11 décembre 2012. Sofinnova Partners conforte sa position de leader en Europe avec la clôture à 240 M€ (312 M$) de sa septième génération de fonds de capital-risque, qui sera dédié aux sciences de la vie.

Compte tenu de l’environnement économique tendu, cette levée de 240 M€ (312 M$) est un succès majeur. Sofinnova Capital VII a été souscrit par des investisseurs institutionnels de premier plan, principalement des fonds de pension, des fonds de fonds et des sociétés d’assurances. Parmi les investisseurs figurent le Fonds Européen d’Investissement, Skandia Life Insurance Company, CNP Assurances et CDC Entreprises dans le cadre de FSI France Investissement. Ce succès traduit la confiance des investisseurs dans le savoir-faire et le track record de l’équipe de Sofinnova Partners.

Cette levée de fonds intervient après trois années remarquables au cours desquelles l’équipe a réalisé la cession industrielle de plusieurs sociétés de son portefeuille : Corevalve (à Medtronic pour un montant allant jusqu’à 850 M$), Novexel (à AstraZeneca pour un montant allant jusqu’à 505 M$), Movetis (à Shire pour 428 M€), Fovea (à Sanofi pour un montant allant jusqu’à 370 M€) et Preglem (à Gideon Richter pour un montant allant jusqu’à 445 MCHF). Elle a aussi introduit en bourse sur Euronext Paris Stentys et DBV Technologies. Pour chacune de ces sociétés, Sofinnova Partners était l’investisseur initial et le plus important actionnaire au moment de la sortie. La valeur globale de ces entreprises atteint 3,6 milliards de dollars.

La stratégie de Sofinnova Capital VII consiste à cibler les entrepreneurs qui développent des technologies ou des produits de rupture dans les trois domaines clés que sont la biopharmacie, l’instrumentation médicale et les biotechnologies industrielles. Sofinnova Partners investit en tant qu’investisseur principal, en amont des projets, dans les spin-off industriels, les start-up et les opérations de retournement. Les deux-tiers du fonds seront investis dans des entreprises européennes et un tiers dans le reste du monde, principalement aux Etats Unis.

Denis Lucquin, Partenaire Associé de Sofinnova Partners, déclare : « Alors que les levées de fonds demeurent difficiles dans l’environnement actuel, les investisseurs ont reconnu le talent de notre équipe pour générer des performances supérieures et accompagner avec succès des entrepreneurs visionnaires autour de projets d’entreprise ambitieux. Avec ce nouveau fonds, nous sommes idéalement positionnés pour investir et développer des entreprises dans les sciences de la vie dont les innovations améliorent de façon radicale la vie des gens ».

Sofinnova Partners déploie au cœur de sa stratégie une politique d’amorçage active. Sofinnova Capital VII va poursuivre ses investissements d’amorçage dans la biopharmacie et l’instrumentation médicale. En outre, dans le secteur émergent des biotechnologies industrielles, Sofinnova Partners a lancé Sofinnova Green Seed Fund, dont le premier closing atteint 22,5 M€ et réunit des investisseurs industriels – Solvay, Siclaé, Sofiprotéol et Unigrains – ainsi que CDC Entreprises.
 
Asante Capital Group est intervenu en tant qu’agent de placement pour Sofinnova Capital VII et le cabinet Jones Day est intervenu en tant que conseil juridique.

A propos de Sofinnova Partners
Sofinnova Partners est une société de capital-risque indépendante basée à Paris. Depuis 40 ans, la société a financé près de 500 sociétés – start-up, spin-off et opérations de retournement. Elle a accompagné les plus grands entrepreneurs européens dans le domaine des sciences de la vie. Avec 1,3 milliard d’euros sous gestion, l’équipe de Sofinnova Partners, reconnue pour sa capacité à aider et à soutenir les entreprises de son portefeuille de la création à la sortie, a permis l’émergence de leaders sur leurs marchés. sofinnova.social-unit.fr

 

Contact presse pour Sofinnova Partners

Anne Rein
STRATEGIES & IMAGE
Tel:  +33 6 03 35 92 05
anne.rein@strategiesimage.com